Devenez une
machine à sujet de conversation

Petit guide à l'usage des gens coincés, ennuyeux à mourir, dont la vie sociale est vide et glaciale... Brrrrr...

Vous voulez devenir le roi de la tchatche et connaître le succès dans votre vie sexuelle et amicale ? Il est temps...

La frustration sociale, c’est quelque chose d’assez violent. 

Se sentir mal à l’aise dans une situation parce que tu ne connais pas ton voisin de droite ou que tu dois te forcer à rire aux blagues de tonton Gégé, le lourdeau de service, alors que tu pourrais très bien discuter avec cette charmante demoiselle assise à l’autre bout de la table.

Parfois, on peut même avoir une boule au ventre avant d’arriver quelque part parce qu’on ne sait pas ce que les autres vont penser de nous…

On se fait des films, on se dit qu’on a l’air con. On “se regarde” et on se dit : “Merde, qu’est-ce que j’ai l’air frustré…”

Peut-être que vous fantasmez sur les talents d’un de vos proches, capable de capter l’attention des gens et d’être drôle à tout moment…

Peut-être connaissez-vous quelqu’un possédant un sens de la repartie incroyable…

Peut-être aviez-vous rêvé d'être le mec populaire du lycée...
Celui dont la vie sociale semblait aussi remplie
que le portefeuille de Bill Gates.

Est-ce que vous vous dites que ce n’est pas fait pour vous ?

Est-ce que vous vous dites que vous n’êtes pas doué pour ça ?

Je dois le reconnaître, j’ai longtemps eu un défaut : chercher à faire rire les gens, tout le temps.

Quitte à m’enfermer dans un rôle, quitte à devenir lourd.

J’étais le comique de service. Puis j’ai appris une méthode. Une méthode que je vous révélerai tout à la fin…

Enfin, tout ça va dépendre de TOI.

Dis-moi, est-ce que tu as envie d’apprendre l’art de la conversation, avoir pleins de sujets captivants dans la poche qui vont attirer irrésistiblement les autres à toi ? 

Dis-moi, est-ce que tu as envie d’être perçu comme une personne sûre d’elle, intéressante et charmante ? 

En bref, est-ce que tu veux devenir génial ?

Je n’entends pas. DIS-le. Je veux devenir génial ! DIS-LE ! Allez…

OUI. Je veux devenir bordel !

Tout au long de cette exploration, je vais t’enseigner 3 commandements pour avoir de la conversation à l’infini qui intéresse tes interlocuteurs et te font systématiquement percevoir comme quelqu’un de sociable, drôle et attirant.

C’est à la portée de tous. Enfin, de toute personne possédant une langue en état de marche ET un cortex cérébral (même d’occasion).

Pour cela, il faut comprendre les enjeux de la communication, et devenir monstrueusement assoiffé de conversations… 

C’est parti…

Commandement N°1

"Tu ne parleras point..." enfin, pas TROP.

C'est tout l'ironie de la chose : pour être un AS de la conversation, ne parle pas (trop) !

Il faut savoir une chose : les gens se fichent de ce que tu racontes… jusqu’à ce que tu te mettes à PARLER D’EUX.

Comme je te l’expliquais, je me suis longtemps fatigué à vouloir faire rire les gens, être le clown de service qui fait en sorte que chaque personne se sente bien dans le groupe. 

J’ai alors compris que je dépensais beaucoup trop d’énergie et que je finissais par devenir une caricature de moi-même.

En réalité, la technique la plus puissante reste (et restera) de t’adresser à ton interlocuteur spécifiquement, et parler de lui.

Parler de sa vie, de ses émotions, de son vécu, de ses rêves, de ses peurs et ses désirs…

C’est le moyen le plus efficace de démarrer une conversation.

Pour cela, j’utilise 4 thèmes de prédilection.

Cela tient dans l’acronyme F-O-R-D…

FAMILLE

Lorsque je parle de famille, j’inclus également les amis.

En parlant d’amis et de famille, on cherche à toucher au coeur de l’identité de l’individu. C’est un sujet sensible… c’est le cas de le dire.

Parler de la famille permet de comprendre QUI est l’autre.

Cela permet également d’impliquer émotionnellement la personne dans la conversation.

 

 

 

OCCUPATION

Fan de FIFA ? De pêche à la ligne ou de Peugeot 206 ?

Peu importe. Tu dois prendre la peine de connaître les passions et les sujets qui sensibilise ton interlocuteur.

De cette manière, tu ouvres des portes. Tu sauras quels sont vos centres d’intérêt communs… et vos centres de désaccord !

C’est un bon moyen de savoir ce qui vous sépare… il y a de quoi charrier l’autre par la suite, ça peut être marrant !

 

REMÉMORATION

“Tu te souviens de la première fois que tu as embrassé quelqu’un sur la bouche ? 

Quoi ? C’était un chien ? Ah… Hem…”

Les remémorations, ce sont tous les souvenirs de la personne, tout ce qu’elle a vécu qui ont fait qu’elle est la personne avec les qualités et les défauts, aujourd’hui…

Revenir en arrière permet souvent de comprendre certains comportements. 

De plus, les gens, en règle générale, adore raconter des anecdotes du passé.

 

DESIR

“Dis-moi quel est ton rêve le plus fou ?”

Là, on cherche à connaître les rêves les plus dingues de ton interlocuteur.

Combien de fois j’ai échangé des conversations avec des gens en commençant par cette simple phrase : 

“Si vous gagnez au loto, qu’est-ce que vous achèteriez ?”

Ahhh… le monde du rêve…

 

Finalement...

L'objectif N°1 est d'impliquer émotionnellement son interlocuteur... s'effacer pour le laisser s'exprimer...
Peu à peu, tu vas déterminer quels sont vos centres d'intérêts communs : vos atomes crochus.
Philippe Peytroux

COMMANDEMENT N°2

Un lien émotionnel, tu créeras.

Après avoir fait parlé l'autre, on va faire en sorte de déterminer les "atomes crochus"

Après avoir débloqué la situation et abordé les sujets de conversation qui vont intéresser ton interlocuteur, il faut être capable de déterminer les atomes crochus, c’est à dire de comprendre quels sont vos points communs, quelles valeurs vous unissent…

Je peux prendre un exemple concret. 

Il y a quelques semaines, j’ai rencontré quelqu’un à la salle de sport. Un homme de 45 ans. Appelons-le Paul.

Je suis arrivé dans les vestiaires et il discutait avec une personne.

Notre ami Paul parle de politique...
Je le fixe et lui sourit, il s'adresse donc à moi.

On est donc passé de discussion POLITIQUE au SPORT...

Pour créer du lien émotionnel avec les autres, je ne peux te donner qu’un conseil ultime : évoquer des sujets émotionnels. 

La politique est un sujet un peu casse gueule, car cela peut vite partir en débat. Ma technique est simple : poser des questions lorsque je veux éviter les conflits.

Puis je bifurque peu à peu du sujet politique vers des sujets contextuels (ici, le sport) en lien avec le O de FORD (je parle d’Occupation).

C’est toujours une bonne chose d’utiliser le contexte, l’environnement. Inutile de chercher pendant des heures : tu es à la salle de sport ? PARLES SPORT !

De là, tu vas commencer à tisser un lien émotionnel.

Je t’explique clairement ci-dessous quelles sont les étapes pour créer une connexion émotionnelle grâce à la conversation.

 

 

Tout ce que tu découvres jusqu'à présent est donc issu d'un art qui se perd...
Il est temps que je te fasse découvre l'art de la petite conversation...

Le SMALL TALK.

COMMANDEMENT N°3

Le Small Talk, tu apprendras.

Apprendre à créer des sujets de conversation, c'est tout un art...

En réalité, je suis en train de t’enseigner les techniques employées dans le Small Talk

Qu’est-ce que j’ai appris grâce à lui ?

  • J’ai tout simplement écrasé ma timidité et je suis devenu intéressant grâce aux bons sujets de conversation.
  • J’ai découvert les secrets pour briser la glace et ne pas avoir peur de parler avec les autres.
  • J’ai appris à créer des sujets de conversation passionnants qui m’ont rendus beaucoup plus charismatique.
  • J’ai développé mon sens la répartie et développé davantage mon sens de l’humour.

Le véritable avantage du Small Talk,
c'est que l'on apprend à séduire,
se faire des amis,
développer des compétences sociales...
mais de manière simple et efficace !

Tout simplement parce qu’on saupoudre toutes nos conversations de tous les jours des techniques du Small Talk.

En fait, c’est vraiment ça qui m’a le plus impressionné…

J’ai vaincu ma timidité en l’espace de quelques mois grâce à l’art de la petite conversation, mais mieux encore.

Je suis devenu beaucoup plus doué dans mes rapports sociaux.

Comme-ci tu avalais un cachet de sociabilité chaque jour… comme un doliprane !

Tu ne souffres plus, bien au contraire, tu te sens bien. Tu as l’impression que tu peux croquer le monde.

Je fais désormais des rencontres partout. J’ai rencontré ma petite amie en utilisant le Small Talk.

Je me suis fait un tas d’amis dans ma nouvelle ville (Bourges) car j’ai utilisé le Small Talk.

Je suis capable de raconter des histoires captivantes (la preuve : tu lis cet article jusqu’au bout) car j’ai appris cet art.

Mais c’est aussi dû au fait que j’ai combiné cela à mes connaissances en psychologie.

Depuis 2008, je suis passionné par la manière d’influencer les gens grâce aux mots et aux techniques persuasives.

Voilà pourquoi, j’aimerais t’inviter dans un voyage… 

Un voyage “SmallTalkien”…

Si l’article t’a plu, on se retrouve ci-dessous…

C’est passionnant, j’ai hâte de pouvoir échanger avec toi.

L'article te plaît ?

Je vais t'aider à

EXPLOSER !

Je te propose de recevoir mes mails sur le Small Talk.
En t'inscrivant, tu recevras immédiatement ma vidéo :
"Quel SmallTalker es-tu ?"

Par la suite, tu découvriras mes meilleures astuces pour briser la glace
et être intéressant grâce au Small Talk.

En vous inscrivant, nous nous engageons à garder vos informations personnelles confidentielles, conformément au RGPD. 

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment de la liste via un lien présent sous chaque mail. 

Fermer le menu