3 lois pour devenir un roi en communication

3 lois pour devenir un roi en communication

devenir un roi en communication

 

Savoir établir un rapport avec autrui… Être doué en communication, c’est assurer sa réussite sociale, voir même professionnelle.

Communiquer efficacement…

Vous l’avez sans doute remarqué, mais nous sommes comme ATTIRÉ, AIMANTÉ par les gens dégageant une attitude positive.

Nous pouvons faire preuve d’empathie face aux personnes tristes, certes, MAIS la tristesse est comme un nuage de pluie, il se déplace…

PERSONNE ne souhaite être en dessous de lui lorsqu’il passe et se prendre une violente averse.

Notre humeur dépend en grande partie de celle de notre entourage, des gens proche de nous !

Je me souviens encore d’une fille lorsque j’étais au lycée, dans la même classe que moi…

Une fille très très émotive ! En couple depuis quelques mois, la relation avec son petit copain ne cessait de se détériorer.

Toujours accrochée à son téléphone entre les cours, pendant les pauses, vous pouviez être SÛR qu’on la retrouvait en pleur juste avant d’entrer dans la salle suivante !

Au départ, nous étions bien entendu très à l’écoute, mais c’est rapidement devenu pesant, finalement, se rapprocher d’elle, c’était se rapprocher de l’orage, des nuages gris, de la tristesse.

Elle a rapidement creusée un fossé entre elle et nous, inconsciemment. Toute aide extérieur ne changeait (plus) rien, elle plongeait de plus en plus dans cette relation négative, très impressionnant d’observer ça, de l’extérieur. Ce que j’ai retenu, à cette époque :

La joie se propage, la tristesse contamine.

Je m’intéressais déjà pas mal à la communication, durant cette période. Contrairement à elle, j’étais bien entouré, il faut le reconnaître.

Trêve de bavardage…

Voici pour vous, 3 lois pour devenir un roi en communication !

Loi N°1 : Sous-communiquez comme un Ange.

Pour communiquer efficacement, il est dans VOTRE DEVOIR de sous-communiquer un MESSAGE POSITIF.

  • Vous êtes une personne ouverte et souriante.
  • Vous êtes une personne sûre de vous.
  • Vous êtes une personne à l’écoute.

Et vous l’êtes… Réellement !

Sous-communiquer, c’est dégager un message implicite, invisible. La joie, la tristesse, le bien-être peuvent se voir, mais ils se perçoivent surtout inconsciemment.

Vous devez lâcher prise avec vos énergies négatives. Soyez un Ange, ou du moins, donnez la sensation d’en être un…

Loi N°2 : Développez l’Art du Détachement.

L’Art du Détachement… C’est l’Art-de-se-dissocier… Comme en hypnose ! La dissociation consiste à se détacher de soi-même…

Pourquoi se détacher ?

  • Se détacher, permet de ne pas impliquer trop d’émotions dans une conversation, relation…
  • Cela permet à votre interlocuteur de ne pas se sentir jugé.
  • Cela vous permet de dégager une grande assurance, un charisme, une maîtrise.

J’utilise l’Art du Détachement en séduction, à la boulangerie, avec mes amis, en bref, PARTOUT.

C’est un concept encore flou pour vous ?

Vous pensez peut être qu’il faut justement impliquer beaucoup d’émotions pour communiquer efficacement ? Je dirais que non.

Au contraire. Il faut apprendre à s’effacer. Et uniquement dégager du positif.

Si vous êtes face à quelqu’un et que vous êtes surexcité(e), trop expressif, c’est comme-ci vous preniez tout l’espace dans la communication. Le but, c’est de pouvoir le laisser rentrer dans un espace commun.

Pour pratiquer l’Art du Détachement :

  • Maîtrisez votre langage corporel. Souple, synchronisé (les membres du Cercle ont reçu en exclusivité mon Guide du MentaSeducteur traitant de la synchronisation, entre autre.)
  • Fiez-vous à votre interlocuteur. Écoutez-le activement. Cela permet de se dissocier (j’écoute l’autre, sans me fier à moi, mon attitude)
  • N’écoutez-pas votre petite voix intérieure. Si vous sentez que ce qu’il dit n’est pas en adéquation avec ce que vous pensez, ne vous écoutez PAS. Efforcez-vous de CHERCHER A LE COMPRENDRE.

L’Art du Détachement dont je vous parle peut très bien vous servir dans un contexte de séduction. Pour en savoir plus sur cet Art, j’avais écrit un article pour mentalactif.com, ici.

Loi N°3 : Créez la connexion verbale avec le principe de l’entonnoir

Je met beaucoup l’accent sur l’autre finalement. Créer le rapport, la connexion, c’est donc apprendre à sous-communiquer positivement, en se détachant, et laisser l’autre s’exprimer.

Vous utilisez :

Tout ce que nous avons vu est donc non-verbal ou para-verbal.

La partie verbale, ce sera finalement les sujets de conversation, les mots que vous utiliserez.

Lorsque nous sommes entre amis, nos sujets de conversation tournent autour des mêmes thème, en général, non ?

En analysant de plus près, vous serez d’accord avec moi. Évidemment. Être proche de quelqu’un, cela passe aussi et surtout par partager les mêmes centres d’intérêt :

– La musique

– Les voitures

– Les jeux vidéos

– Les soirées

– Le cinéma

– La politique

Etc…

Le principe de l’entonnoir consiste donc à :

1) Repérer les SUJETS CLÉS : De quoi parle la personne en règle général ? Quels sont ses sujets de prédilection ?

2) Orienter la conversation sur les SUJETS CLÉS : Amplifiez… Laissez l’autre s’impliquer dans le sujet…

3) Impliquez-vous : Utilisez des termes tels que “Je ne sais pas si tu es d’accord avec moi mais…”

“Je pense que…” ; “J’ai surtout aimé…”

Pour que ce principe d’entonnoir fonctionne, il faut, bien sûr, que ce sujet vous intéresse.

Sujet clé + amplification de ce sujet clé + votre implication = Connexion.

L’enthousiasme que vous y mettrez, tous les deux vous pousseront à développer… De la sympathie mutuelle

Amusez-vous… Sachez que d’autres articles viendront compléter celui-ci.

A très bientôt ! 

Philippe Peytroux

Passionné par la psychologie, l'influence et l'hypnose, je partage mes connaissances sur Influence-Hypnotique.fr. #Auteur du livre Mentalisme En Action #Blogueur et éternel #Optimiste

Cet article a 14 commentaires

  1. Je vois que le chemin qui me reste à parcourir est …tres long ….
    L’art du detachement si je pouvais me l’acheter j’irai jusqu’avendre un rein pour l’avoir.
    Dans mon taf j’ai vraiment du mal à me detacher des emotions qui m’envahissent et ca me gache souvent des jours entier.
    Point à travailler….
    Super ton article(s) au passage !!

    1. C’est marrant car avant de te lire j’étais en train de me dire la même chose…

  2. Plutôt qu un rein, relis le livre de PNL que tu m as conseillé hier. Ça devrait le faire pour l apprentissage du détachement ! 😉

    1. Bien repondu 🙂
      Mais les comportements tres fortement ancrés et de toute une vie (35 printemps ….petite vie) sont difficiles à modifier mais pas impossible non plus.
      Le simple fait d’avoir conscience de ses faiblesses et de pouvoir les expliquer/analyser peu aider à s’ameliorer si on utilise les bons outils.
      J’ai decouvert la pnl y’a 6 mois et me suis ameliorer sur pas mal de points (je reviens de loin si on peut dire…), j’apprend tout les jours et assimile à mon rythme ….mais les changements sont parfois longs à se faire ressentir nottament à cause de l’environnement (famille,amis etc..), bizarement JE trouve que beaucoups de personnes voient le developpement personnel comme une lubie, une exentricité…..mais ca c’est encore un autre sujet.
      🙂

      1. C est vrai, je te l accorde, ce livre-là, je ne l ai pas encore regardé mais j y viendrai rapidement car,grâce à toi, j ai découvert la PNL et, à cause de toi, je ne dors plus la nuit (déjà que je ne dormais pas beaucoup !) : je dévore tout sur le sujet (et bien d autres encore) !
        Par ailleurs, je suis d accord avec toi aussi pour dire que l entourage peut constituer un frein. Le changement fait peur, les gens qui ont la capacité de changer font peur. Pour l instant, j en suis encore au stade de l incompréhension, même si, grâce à la PNL, je commence à ouvrir les yeux sur certaines choses et modeler le “futur-sens” de ma vie…
        Mais, en tout cas, je suis contente d’avoir trouvé ce blog parce que les articles et commentaires de Skydream, ainsi que tes coms, sont enrichissants. Et c est un plaisir de vous lire. Merci !

    2. Le livre c’est sur les techniques de manipulations par la psychologie sociale (t’as pas bien regarder ….non, t’as pas regardé je pense)
      Amicalement 😉

    3. Quel est le livre dont tu parle sur le PNL. Il me semble intéressant

      1. Philippe Peytroux

        Bonjour Jean-Francois,

        A quel moment je parle de livre sur la PNL, stp ? Je ne retrouve pas le passage dans l’article.

        SkyDream

  3. Doud, je t avais répondu mais ma réponse n a pas été validée. Snif !

    Je ne me suis pas encore procuré le livre. Mais j y viendrai tout de suite après avoir terminé les trois bouquins que j ai commencé dur : les gestes de manipulation, la PNL et l hypnotherapie.
    Mais sache que grace à toi, j ai découvert la PNL et que rien que pour ça, je te suis reconnaissante à vie ! 😉

    1. Hello,
      C’est vrai que la pnl c’est un truc de fou, pour moi perso une “revolution mentale”.Quand j’ai lu mon premier livre sur la pnl (un cerveau pour changer) en l’espace de 200 pages ma vision de la vie avait completement changée.
      Depuis j’en ai lu pas mal et en ai d’autres qui m’attendent sur mon etagere.
      Je suis tres heureux d’avoir pu t’orienter dans ta quète et si je devais de donner un dernier conseil ca serait de te procurer “derriere la magie” de a.cayrol et j.de st paul , c’est un livre GENIAL.
      A+

  4. Doud, je suis d accord avec toi aussi pour dire que l entourage peut être un frein. C est pour cela que je ne compte plus en parler autour de moi pour l instant. J expliquerai les changements que je me suis infligé après coup, sinon je vais aussi devoir dépenser de l énergie contre l héritage social et societal de mes proches.

  5. Philippe Peytroux

    Eh bien ! Petit débat ici ! Désolé, je n’avais pas validé les commentaires à temps 🙂 Merci à vous pour les compliments concernant le blog et les commentaires. Vous êtes super ! On se retrouve très bientôt pour un nouvel article alors ?

    1. J espère bien que plein d autres articles viendront agrémenter votre blog, mister Skydream ! A très vite donc… 😉

  6. Bonsoir SkyDream,

    Vraiment sympa comme article, j’aime ton style d’écriture, je suivrai davantage ton blog 🙂
    En lisant cet article, j’ai repéré un de mes problèmes récurrents: j’ai de la peine à faire impliquer une inconnue/personne pas proche dans un sujet. Manque de synchronisation ? Peut-être qu’inconsciemment je ne facilite pas l’implication de l’autre… ? La conversation reste souvent à un niveau superficiel, j’ai pas le sentiment “d’attirer” la personne même en discutant de longs moments.

    En revanche, je ne suis pas d’accord avec l’idée de toujours sous-communiquer un message positif. J’approuve le fait qu’il faut se montrer un maximum positif mais je trouve qu’exprimer du négatif nous rend “plus humain”. Pourquoi passer pour un surhomme qui ne connaît pas l’échec, la tristesse ou la colère ?

    Merci pour ton travail, je me réjouis des prochains articles 😉

    Yusei

Laisser un commentaire

Fermer le menu