Influence Hypnotique

Comment avoir la joie de vivre – Philosophie d’un homme (souvent) joyeux

À l’origine, j’étais parti sur l’idée d’un article qui parlerait du désir, tu sais. Pour tout te dire il est écrit à 70% !

Et PAF ! L’idée de celui-ci me traverse alors l’esprit. La page blanche ne m’a jamais fait peur, me voici embarqué dans une nouvelle aventure…

Une nouvelle fois, on va me dire que je ne termine jamais ce que j’entreprends. Je dirais que c’est faux. Je prends juste un temps monstrueux pour aller au bout, voilà tout !

Il y a peu, je me suis intéressé à l’épigénétique et j’aimerais commencer cet article par cela.

Être joyeux est bon pour la santé.

Il s’avère que 30% de nos gènes sont immuables (inchangeables).

 

 

Chose incroyable, c’est que pour le reste de nos gènes, certains s’ouvriront ou se fermeront en fonction de notre comportement, dans nos vies de tous les jours :

  • Comportement alimentaire : Ce que nous mangeons, notre façon de nous nourrir (nous et les centaines de milliers de milliards de microbes qui constituent notre corps)
  • Comportement physique : Une activité physique appropriée, ou non.
  • Psychologie : Notre façon personnelle de gérer le stress (nos pensées influent également sur l’expression de nos gènes).
  • Philosophie : Le plaisir dans ce que nous faisons.
  • Liens sociaux : Un réseau social, amical et familial qui nous rendent heureux.

Des scientifiques se sont aperçus, au cours d’une expérience sur des jumeaux ayant vécu des vies différentes, que leurs gènes s’étaient exprimés différemment. Leur environnement a modifié l’expression de ces gènes. L’un des jumeaux ayant développé une santé plus fragile, propice à la dépression ou à des problèmes plus grave.

Bien manger, bien dormir, avoir une activité sportive, prendre du plaisir au quotidien et avoir une vie sociale bien remplie permet à certains de nos gènes de s’exprimer. C’est fou, non ?

Voilà pourquoi j’aimerais que tu retiennes ceci : être joyeux ne t’apportera QUE DU BONHEUR.

Je n’arrive pas à faire la gueule.

Voici ce que je réponds lorsque l’on me demande “Comment fais-tu pour être si joyeux ?”

Pour faire clair, il est très difficile pour moi de ne PAS l’être. Tu n’imagines pas à quel point faire la gueule demande un effort : il faut changer la perception que l’on a du monde et des gens. Il faut imaginer le pire, avoir peur d’autrui…

Il y a peu, je suis tombé sur une vidéo bouleversante. On y découvre l’interview de Alice Herz Sommer, pianiste accomplie, expédiée en 1942 dans les camps de concentration.

Elle n’a pas passé un seul jour de sa vie dans le camps sans rire. Elle a survécu à cette épreuve, grâce à la musique. Elle affirme même que ce séjour fut un cadeau.

Lors de l’interview, Alice Herz Sommer a 108 ans et démontre une joie de vivre incroyable.

Dans mon enfance, j’ai le souvenir d’avoir toujours été optimiste, blagueur, rêveur.

J’adorais imaginer des conversations de loin, en observant deux personnes discuter. Est-ce que tu as déjà fait ça ?

Je pense que nous devons toujours tourner les choses à la dérision et que c’est l’humour qui nous sauve.

Je dirais plutôt que 5 choses déclenche ma joie de vivre :

  • L’humour
  • La musique
  • L’amour
  • L’écriture
  • La lecture

 Au final, je pense que nous avons gardé cette capacité que nous avions étant bébés, être capable de chasser la tristesse en quelques secondes, pour laisser apparaître un sourire et être joyeux.

C’est vraiment cette sensation que j’ai lorsque je suis triste et que l’écoute d’une musique ou l’écriture d’un article fait naître en moi de l’inspiration ou de la folie.

De la folie, oui. N’as-tu jamais eu envie de te mettre à danser, comme ça, d’un coup, seul dans une pièce, en montant le volume et… juste vivre, l’instant présent ?

À présent, j’aimerais évoquer quelque chose d’important : l’effet de levier que produit la joie de vivre…

La loi d’attraction !

Je ne connais AUCUNE personne joyeuse qui n’attire pas les autres comme des aimants.

Je défie quiconque d’être joyeux ET seul. La joie entre toujours en communion avec les autres.

L’effet de levier, c’est ça : sois joyeux, transmets cette énergie et les autres te le rendront au centuple.

Fais le test dès demain matin. Au travail (ou à l’école), salues tes amis/collègues avec un large sourire et, pourquoi pas, une petite blague.

Appelles Florian par son surnom, prends un accent Espagnol avec Miguel, fais un clin d’œil à Marion, utilises une grosse poignée de main virile avec Benoît.

Chacun est unique. Certains transpireront le bonheur, d’autres seront en retrait mais auront sans doutes davantage à te donner.

Creuses, creuses et creuses. Découvres les qualités enfouies en chacun d’entre eux, deviens une sonde empathique et prends du plaisir en découvrant le plus bel aspect d’autrui.

Déterminer ses désirs… et ses besoins.

Dans le premier article que j’ai écrit tout à l’heure, j’évoque les notions de désirs… et besoins.

  • Un besoin est un manque d’une nécessité essentielle à la vie.
  • Un désir est une émotion qui exprime un manque non-vital ou essentiel.

Ce dernier va nous satisfaire le temps d’un instant. Acheter le dernier iPhone te permettra, peut être, de répondre à un désir sous-jacent.

Mais un désir s’estompe une fois qu’il est acquit.

Un besoin, lui, est essentiel à notre survie. La joie de vivre EST un besoin.

Alors, voilà, j’aimerais te quitter là dessus. Chacun doit déterminer ce qui l’anime.

Pour dégager cette joie de vivre, tu dois absolument savoir ce qui te pousse à te lever chaque matin.

Qu’est-ce qui te rend heureux ?

Qu’est-ce qui t’anime ?

Peux-tu répondre à ces “simples” questions ?

Pour le reste, je te dis à bientôt… Je reprends l’écriture, petit à petit, et, sache-le, des choses très intéressantes approchent !

Je prends juste mon temps… de m’épanouir, ici et là…

A très vite.

Philippe Peytroux
Passionné par la psychologie, l'influence et l'hypnose, je partage mes connaissances sur Influence-Hypnotique.fr. #Auteur du livre Mentalisme En Action #Blogueur et éternel #Optimiste

2 Comments

  1. Victorine

    23 mars 2017 - 22 h 42 min
    Reply

    MERCI SKYDREAM POUR CET ARTICLE ! Cela fait plaisir de te relire =)

    Pour ma part ce qui me rend heureuse, ce qui m’anime, c’est le sport et je ne peux pas passer ma vie sans me dépenser, ça me permet de m’évader, c’est un échappatoire.

    J’espère que tu écriras de nouveau c’est un plaisir et cet article est différent =)

    • Philippe Peytroux

      Philippe Peytroux

      23 mars 2017 - 22 h 44 min
      Reply

      Merci à toi Victorine surtout ! J’ai pleiiiins d’articles en cours d’écriture héhé, mais j’avais envie d’un peu de bonheur quoi 😀
      Pas de technique “barbare”, tout ça ! ^^
      Ton retour fait juste ultra du bien !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *