Nouveau ? Obtenez vos 7 livres sur l'intelligence sociale (gratuitement)

Confiance en Soi VS Estime De Soi – Explications Claires Et Exemples

Par Philippe

Salut YouTube !

Petite vidéo un peu différente.

Je sais, je dis ça à chaque fois, mais là, c’est le cas. En fait, c’est une vidéo Face Cam.

Je n’ai pas envie de faire de montage pendant 2 plombes et surtout que ça va être une vidéo où il y aura beaucoup de définitions.

Mais t’inquiète pas, y’aura des exemples aussi de la vie du quotidien pour expliquer en gros ce qu’est l’estime de soi.

Parce que je me rends compte d’un truc tout con : quand je vais sur les groupes privés qui parlent de confiance en soi, qui parle de timidité, d’anxiété sociale.

C’est que les gens savent pas forcément faire la distinction entre ce qu’est la confiance en soi et l’estime de soi.

Et le problème, c’est qu’il y a beaucoup de gens qui veulent travailler sur la confiance, mais pas sur l’estime.

C’est une grosse erreur et donc je vais t’expliquer en gros dans cette vidéo, la différence entre la confiance en soi, l’estime de soi…

Sachant qu’en plus, la confiance en soi, c’est un des piliers de l’estime.

Et pourquoi, à mon sens, il faut travailler non pas uniquement sur la confiance, mais sur l’estime.

Donc, je vais donner des exercices du quotidien que tu vas pouvoir réaliser dès demain matin sur l’estime de soi et non pas uniquement sur la confiance en soi, parce qu’il ne faut plus que tu fasses l’erreur.

Si tu fais l’erreur actuellement, que tu ne sais pas du tout quelle est la différence entre les deux et que tu cherches à travailler sur la confiance en soi et pas sur l’estime.

Je vais expliquer pourquoi tu devrais te fixer sur l’estime de soi.

Donc à la fin de cette vidéo, tu sauras la différence entre la confiance en soi et l’estime.

Et tu sauras faire la distinction entre les deux et travailler sur l’estime de soi.

Définition : c’est quoi « l’estime de soi » ?

On va commencer par l’estime de soi :

C’est tout simplement une vision, une croyance globale que tu portes sur toi même. C’est un jugement de valeur que tu vas porter qui est positif ou négatif sur toi-même.

Actuellement, si tu devais penser à toi de manière négative ou positive : Où se placerait la jauge ?

Est ce que tu serais plutôt du genre à dire :

Non, je n’ai pas du tout une bonne estime de moi même.

Ou alors si, si ça va, t’inquiète, y’a pas de problème.

En gros, c’est intéressant déjà de savoir un petit peu où tu te situes.

Est ce que tu es au milieu, c’est à dire neutre ?

Je ne pense pas de bien ou de mal de moi même.

Je suis au centre et basta.

Ou alors, est ce que t’es plutôt du côté négatif ou positif ?

Le problème, c’est que si tu veux changer la jauge située du côté négatif et que tu veux passer du côté positif, faudra travailler non pas uniquement sur la confiance en soi, mais sur les trois piliers de l’estime de soi.

Les 3 piliers de l’estime de soi

C’est :

  1. L’amour de soi.
  2. L’image de soi.
  3. Et la confiance en soi.

Si tu travailles uniquement sur la confiance en soi, tu peux avoir des carences en termes d’estime de soi.

Je vais t’expliquer concrètement comment ça se passe.

Définition : c’est quoi la « confiance en soi » ?

confiance en soi

En gros, déjà, quelqu’un, par définition, qui a confiance en lui, c’est quelqu’un qui a la capacité à agir. La capacité à faire.

En gros, je fais une vidéo YouTube, j’ai appuyé sur « Play » et je tourne cette vidéo.

J’ai confiance en moi dans ce domaine là.

Dans ce contexte, j’ai confiance en moi pour faire des vidéos

YouTube. Ça ne veut pas dire j’aurais confiance en moi dans tous les contextes.

Si, par exemple, on me dit :

« Allez Philippe, tu vas monter un meuble
Ikéa, t’as une demi heure pour le faire. »

Là, je n’aurais pas confiance en moi.
Je vais être comme ça. (Tremblant)

Je vais trembler avec mon marteau et mon tournevis et je ne vais pas être capable…

Je ne vais pas avoir cette capacité à faire. Parce que, justement, je ne maîtrise pas dans ce domaine là.
Ce qui se passe, c’est que nous, en général, on cherche en gros avoir confiance en soi dans tous les domaines.

Le problème, c’est que si tu ne travailles pas sur l’image de soi et l’amour de soi, tu n’as peut être pas pouvoir réussir à avoir confiance en toi dans tous les domaines.

Exemple concret : tu vois une femme magnifique qui marche dans la rue.

Tout le monde la regarde en mode :
« Elle est trop belle. »

Les mecs veulent se la faire et les gonzesses, en gros, veulent être comme elle.

Ils se disent :

« Whahou, il y a tout le monde qui la regarde. Tout le monde est admiratif parce qu’elle est magnifique. »

Moi aussi, j’ai envie d’être comme elle.

Donc là, tu n’as pas un problème de confiance en toi.

Tu as un problème d’image de toi parce que ce que tu recherche, c’est l’approbation du monde extérieur.

Définition : c’est quoi « l’image de soi » ?

image de soi

C’est l’approbation du regard des autres : l’image de soi, tout simplement, c’est une vision que tu as de toi-même.

C’est la vision que tu as des autres et la vision que tu penses
que les autres ont de toi.

Le problème, c’est que si tu cherches l’approbation du monde extérieur, ça veut tout simplement dire que tu cherches l’approbation et que donc tu as un problème d’image de soi et tu as un problème d’ego.

L’égo, c’est une représentation que tu as toi-même.

Et si tu cherches l’approbation, ça veut tout simplement dire que ton égo n’est pas comblé.

Et c’est là le problème et c’est là où justement, tu vas devoir travailler, en plus de ça, sur l’amour de soi.

On va en parler juste après, mais en gros, l’image de soi, c’est tout simplement la recherche de l’approbation du monde extérieur.

Les gens qui manquent d’image de soi, c’est tout simplement des gens qui, en général, n’aiment pas être jugés.

C’est des gens qui vont vouloir être admirés par les autres.

  • Ils vont tout faire.
  • Ils vont être trop gentils.
  • Ils vont être super souriants.

Ce sont des gens qui vont tout le temps chercher l’approbation du monde extérieur.

Et du coup, le problème, c’est qu’ils vont avoir des carences pour se « regarder de l’intérieur ».

Et là, on va parler d’amour de soi.

En général, les trois piliers de l’estime de soi, ça s’entremêlent.

C’est à dire que si tu travailles sur la confiance, ça va jouer sur l’image de soi, ça va jouer sur l’amour.

Et si tu une carence d’un côté, tu peux avoir forcément plus
facilement une carence de l’autre.

L’image de soi, c’est chercher l’approbation du monde extérieur.

Si actuellement, tu es en recherche de l’approbation du monde extérieur, peut être que pour toi, ce qui est le plus important, c’est d’être justement admiré.

Comme j’ai expliqué : tu cherches tout le temps à être gentil, être souriant.

Sauf qu’à l’intérieur, souvent, tu te dis :

« Non, ça ne va pas aujourd’hui. »

En gros, tu es en recherche de performance toute la journée : tu vas tout le temps chercher à être gentil.

C’est comme une performance sociale que tu vas réaliser tous les jours. Sauf que toi, à l’intérieur, ça ne va pas forcément bien.

Le problème, c’est l’ego.

L’ego, c’est la représentation que l’on a de soi-même. Et tu peux travailler sur ça avec ce qu’on appelle l’alter ego.

Et là, je sens que je vais en perdre plein qui vont me dire :

« Mais mec, c’est quoi l’alter ego ? »

Mais à quel moment tu dois créer un alter ego ?

C’est ce qu’on va faire maintenant.

Exercice pour l’image de soi : Créer un alter ego.

Enfin, je vais expliquer comment ça se passe.

C’est tout simplement créer une sorte de barrière.

Je m’explique : en fait, ce qui se passe actuellement, tu cherches l’approbation du monde extérieur.

Donc, tu cherches à montrer certaines qualités, certaines qualités sociales.

Tu cherches à être sympa, tu cherches à être aimable, à être joyeux.

Du coup, tu cherches à montrer des qualités que l’autre recherche.

Sauf que l’alter ego, ça va tout simplement de chercher à l’intérieur de toi les qualités que toi tu veux montrer au monde extérieur.

Par exemple les artistes souvent, bah Lady Gaga, Freddy Mercury…

Enfin bref, il y a plein d’artistes ou même plein d’athlètes, en gros qui ont un alter ego qui leur permet en gros : de montrer une facette de leur personnalité qu’ils veulent eux, montrer au public.

Ce qui se passe et que si tu fais ça, si tu cherches à l’intérieur de toi une facette de ta personnalité que tu veux montrer au public, du coup, ça veut dire que c’est toi qui décide et ce n’est plus l’environnement extérieur.

On peut prendre l’exemple de Squeezie.

Il a deux facettes de sa personnalité.

Il a Lucas Hauchard et il a Squeezie.

Et du coup, ce qui se passe, c’est que quand il fait des vidéos YouTube, il se met en mode Squeezie.

C’est à dire qu’en gros, en plus de vouloir montrer certaines particularités, certains traits de personnalité de Squeezie, ça va lui permettre aussi de créer une sorte de bouclier.

C’est à dire que le problème, c’est qu’actuellement, t’es vachement perméable à la critique.

C’est à dire que si quelqu’un te dit que t’es moche, que tu es ridicule, que t’es pas drôle, etc.Du coup, tu vas le prendre directement pour ton égo.

Sauf que si tu te crée un alter ego, c’est ton alter ego qui va prendre les remarques des autres.

Tu vois ce que je veux dire ?

C’est à dire qu’en gros, ton alter ego va faire blocage.

Tu vas décider de qui tu veux être en terme d’alter ego.

Et justement, les qualités que tu veux montrer aux gens, ça va être certaines parties de ta personnalité, que tu as envie de montrer aux autres.

Et si les gens te critique, ce n’est plus ton égo qui « prend cher » entre guillemets, c’est plus l’ego qui prend les critiques.

Mais c’est ton alter ego qui va créer en fait une sorte de distance entre toi et l’autre.

Je sais que c’est un peu compliqué à expliquer comme ça.

Je pourrais en revenir, d’ailleurs.

Tu peux regarder deux vidéos sur YouTube où je parle d’alter ego, de Walter White…
Et du coup, ça peut être intéressant pour toi de comprendre aussi un petit peu plus ce qu’est l’alter go.

Et c’est très important de comprendre qu’en gros, c’est un moyen aussi de mettre une barrière en gros, entre toi et l’autre.

Et de décider finalement quel aspect de la personnalité tu veux montrer aux autres.

Donc ça, c’est ce qu’on appelle l’image de soi.

Après, on a l’amour de soi.

Définition : c’est quoi « l’amour de soi » ?

amour de soi

L’amour de soi, c’est le fait de s’aimer et de s’accepter tel que l’on est.

Le problème, c’est que si on en revient à l’exemple du mec (bah de moi).
Par exemple, tu vois : qui doit bricoler.

Le problème, c’est que si on me met un marteau et un tournevis et qu’on me dit :

« Vas-y ! Monte-moi ce meuble, t’as une heure pour le faire ! »

Peut être que là, je vais en stress, en mode :

« P’tain, je ne vais jamais y arriver, c’est sûr. »

Parce que quand j’étais petit, on disait que j’étais incapable de monter des meubles.

En plus, je suis gaucher, donc les gens disent que je suis maladroit…

« C’est sûr : je n’y arriverai jamais. Je ne vais jamais réussir à monter ce meuble. »

Ce qui se passe, c’est que peut être que quand j’étais plus jeune, je n’ai pas reçu en gros l’approbation.

Ou plutôt, je n’ai pas été encouragé par mes parents en terme de bricolage et du coup, j’ai nourri un mauvais amour de moi-même, c’est à dire que je ne pense pas avoir les capacités de faire les choses.

Différence entre l’image de soi et l’amour de soi.

La différence, en gros, entre l’image de soi et l’amour de soi, c’est que l’image de soi : c’est les autres vers toi.

Et l’amour de soi, c’est toi vers les autres.

Et donc, ce qui est très important et c’est la base de toute façon de l’estime de soi, c’est vraiment de travailler sur l’amour de soi pour aller vers les autres.

Et justement, ce qui se passe, c’est que les gens qui manquent d’amour d’eux mêmes, c’est souvent des gens qui ont besoin d’être aimés et d’être admirés, et qui ne croient pas du tout en leur capacité parce que souvent, quand ils étaient jeune :

  • Personne ne leur a dit qu’ils étaient doués.
  • Personne ne leur a dit qu’ils étaient beau.
  • Personne ne leur a montré de l’amour, des signes affectifs.

Et le problème, c’est que ça a créé une carence véritable, émotionnelle, qui ne leur permet pas de croire en eux et, du coup, qui ne leur permet pas d’aller vers l’autre comme il faut.

Et souvent, c’est des gens qui vont chercher tout le temps l’approbation aussi du monde extérieur, mais qui vont toujours chercher des marques affectives.

C’est à dire ces genres de personnes qui peuvent tout le temps dire par exemple

« Ouais, ça fait, ça fait deux jours que tu ne dis pas que je suis belle.

Ça fait deux jours que tu me dis pas que ce que je fais, c’est bien.

Tu ne m’aimes plus ou quoi ? »

En gros, ils vont toujours chercher à être aimé par les autres.

Ils vont voir cette peur viscérale d’être rejetée par leur conjoint, par leurs enfants.

Donc, ils vont toujours toujours chercher à montrer de l’amour, de l’amour, de l’amour…

Donc ça, c’est ce qu’on appelle l’amour de soi.

C’est tout simplement le fait de s’aimer et s’accepter tel que l’on est.

Quand tu es un bon amour de toi, et bien justement, tu sais ce que tu vaux, tu n’as pas peur de montrer tes faiblesses et c’est de l’amour inconditionnel, c’est à dire que tu vas donner aux autres sans chercher forcément quelque chose en retour.

Donc, c’est les trois piliers de l’estime de soi :

  • L’amour de soi.
  • L’image de soi
  • Et la confiance en soi.

C’est quelque chose que j’explique concrètement dans ma formation « pure estime de soi ».

Pure estime de soi
Tu peux rejoindre ma formation pure estime de soi

En fait, pendant quatre semaines, je vais pouvoir suivre si tu le souhaites.

Maintenant, je te fais un petit peu de pub.

C’est quatre semaines pendant lesquelles je vais donner des exercices jour après jour pour justement travailler sur ces trois piliers : l’amour de soi, l’image, la confiance en soi et aussi sur la motivation.

Donc, actuellement, en fait, je suis tout un groupe de personnes en termes d’estime de soi.

Donc je donne des exercices concrets pour t’expliquer ce qu’est un alter ego.

Comment créer un alter ego.

Comment, justement, mettre de côté ton ego.

Comment apprendre à aimer et accepter ta vulnérabilité.

Et donc, si tu travailles sur les trois piliers de l’estime de soi, tu vas pouvoir justement travailler sur qui tu es vraiment en profondeur et pas uniquement sur la confiance en soi.

Donc, c’est vraiment hyper important de comprendre ces trois piliers là et de comprendre que si tu as des carences d’un côté, ça peut créer d’autres carences de l’autre.

Et ça peut aussi créer des freinages dans tes relations avec les autres.

Donc, c’est pour ça que je voulais vraiment faire cette vidéo.

C’était super important pour moi de vraiment t’expliquer la différence entre les deux.

Et t’expliquer qu’il faut vraiment travailler sur l’estime de soi dans un sens global, parce que ça peut créer ces fameuses carences affectives et créer des blocages avec les autres.

Donc voilà, j’espère que cette vidéo t’a plu, n’hésite pas à me dire par commentaire si tu aimes ce genre de vidéos.

Exercice pour l’amour de soi : l’auto compassion

J’ai oublié de te donner un petit exercice d’ailleurs en termes d’amour de soi… Pour conclure.

En gros, ce que tu peux faire, c’est imaginer qu’une personne, un ami à toi, par exemple, qui vient de rompre avec son chéri qui vient vers toi et qui te dit :

« Putain, ça ne va pas du tout. Je viens d’être quittée par mon mec, mais je peux comprendre parce que je suis tellement nulle, je suis moche, je suis grosse, je ne sert à rien. »

Est ce que tu accepterais de dire à la personne :

« Putain, c’est vrai que t’as raison, t’es vraiment grosse, t’es vraiment moche, tu ne sers vraiment à rien du tout. Il a bien fait de te quitter. »

Évidemment que non.

Ce que tu peux faire, c’est un exercice qu’on appelle l’auto compassion.

C’est à dire que quand, à certains moments de ta journée, tu entends la petite voix dans ta tête qui te dit :

  • Je ne vais pas y arriver, je suis nul, je suis moche.

  • Tout le monde me trouve ridicule.

À ce moment là, tu peux dire : qu’est ce que me dirait un ami, de gentil, un ami qui est compatissant, me dirait ? Il te dirait des choses très gentilles.

Il te dirais d’arrêter de penser comme ça et te dirait de taper du poing sur la table et vraiment d’assumer qui tu es et d’accepter ta vulnérabilité.

Donc il ferait preuve de compassion, donc l’exercice qu’on appelle l’auto-compassion.

Donc, tu peux imaginer du coup, un ami qui te parle dans ta tête et qui te dit en gros :

« Ne lâche pas, continue comme ça et je crois en toi. »

Donc voilà, je conclue un petit peu comme ça, de manière un petit peu chelou.

Mais voilà, c’était les trois piliers de l’estime de soi l’amour de soi, l’image de soi et la confiance.

Et j’espère que tu as bien compris si tu as des questions, n’hésite pas et n’hésite pas à me dire si ce genre de format te plaît (où c’est un peu décousu).

Mais écoute, y avait plein de choses à dire sur le sujet.
Eh bien écoute, je te dis à très bientôt !

Partager:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Lead Kit Social
Vous êtes nouveau ? Obtenez vos 7 livres sur l'intelligence sociale (gratuitement)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires :