Devenez charismatique. Développez votre langage non verbal !

Allez, on continue sur notre lancée ! Après le langage non verbal et les signes d’intérêt en séduction 

nous nous intéressons cette fois à NOTRE langage non verbal :

 

Devenez charismatique. Développez votre langage non verbal !

 

Vous êtes tranquillement assis(e) dans une salle d’attente

Vous vous ennuyez terriblement, vous vous demandez combien de temps durera ce calvaire.

Votre main retient votre tête, sinon, elle tomberait. C’est infernal, le temps est long, la salle est

silencieuse, et vous patientez, vous patientez…

Tout à coup, une personne passe le seuil de la porte.

Son visage est chaleureux, détendu, elle s’avance…

Sa démarche est souple, sa tête est bien haute et son regard est pointé vers les gens qui patientent… Dont vous.

Tout le monde la regarde, les corps se redressent et observent.

Un léger sourire se dessine alors sur ses lèvres : “Bonjour !”

Le ton est chaleureux et sincère.

“Bonjour !” La salle d’attente lui répond, en lui “rendant” son sourire. 

Une personne charismatique vient d’entrer dans la salle… Et ça se sent.

Langage non verbal

L’impact du langage non verbal ?

Il est énorme ! Si l’on analyse la situation, c’est le langage non verbal qui donne “l’impact charismatique”, et uniquement lui.

Voilà pourquoi il est nécessaire de travailler cette communication sourde, mais tellement visible.

Si l’on analyse le body language des individus charismatiques, on peut repérer certains éléments qui reviennent systématiquement :

– Le calme. Aucun “geste parasite” ne vient trahir une gêne possible. La gestuelle est souple, j’appelle cela le langage corporel du “fleuve”. A la vue de celui-ci, on se sent calme, détendu.
Il coule de manière fluide, il ne gaspille pas son énergie.

– La cohérence. Les mouvements corroborent parfaitement avec le verbal (mots employés…) et para-verbal (ton de voix, intonation, volume…). Encore une fois, aucun gaspillage inutile d’énergie. Le charismatique ne cherche pas à en faire trop, il reste cohérent entre ses idées et sa manière de les exprimer.

– L’engagement. Lorsqu’il commence un geste, il le termine. Il croit en la fermeté de son geste (regardez la photo de Barack Obama ci-dessus, imaginez qu’il décide subitement de glisser sa main sous son pupitre, cela serait immédiatement interprété comme un manque de cohérence + manque d’engagement.)

– L’impact sensoriel.

  • La vue : Il/elle est confiant(e). Cela se traduit par une gestuelle souple, ample. Il/elle sourit. Il/elle vous regarde fixement dans les yeux.
  • L’ouïe : Il/elle a une voix douce, agréable. Le vocabulaire employé est également très important. Les mots sonnent harmonieusement. On aime dialoguer avec lui/elle.
  • Le toucher : C’est une personne à l’aise avec son corps, peut être même quelqu’un de tactile, quoiqu’il en soit, le contact se fait facilement avec lui/elle.

Développer son langage non verbal…

Oui ! Mais comment ?

“Fake it until you make it !” est une expression connue dans le domaine de l’hypnose : “Fais semblant jusqu’à ce que ça marche !”

Lorsque l’on s’intéresse de près ou de loin au développement personnel, on se rend rapidement compte que corps et esprit sont indissociables.

Dans Mentalisme et Séduction, j’explique entre autre, comment profiter de ce lien puissant, et comment changer rapidement d’état interne (peur => confiance en soi) en modifiant des paramètres non verbaux et processus internes (respiration, “petite voix intérieure” etc…).

Voici donc, pour vous, 3 exercices qui vous permettront de développer votre langage non verbal !

Exercice N°1 : Prendre conscience.

“Prenez connaissance” de votre langage non-verbal. Lorsque l’on a conscience, on effectue l’action. Observez vous comme un spectateur de votre propre corps : Dissociez-vous. Lorsque vous discutez avec des amis/proches, êtes vous à l’aise ? Si oui, pourquoi ? Quels éléments non verbaux vous permettent d’en être certains ? Lorsque vous communiquez avec des inconnus/collègues/supérieurs quels changements s’opèrent chez vous ?

Le premier exercice consiste donc à “s’auto-évaluer”. (Définir votre baseline, en quelques sortes, voir les “Règles” de cet article)

Exercice N°2 : Technique du fantôme et de la flamme.

Technique signée Mystery (célèbre séducteur Américain).

« Le Ying est comme un Fantôme qu’on ne peut pas toucher, qui ne se laisse affecter par aucun élément extérieur. Rien ni personne ne peut le toucher. Le Yang est comme une Flamme qui irradie de plaisir, de fun et d’émotions positives. Le Yang est tellement cool que tout le monde autour se sent irrésistiblement attiré par sa chaleur charismatique. »

Si vous voulez travailler votre charisme, travaillez votre paix intérieure. Soyez donc le Fantôme et la Flamme !

Le fantôme ne prend pas en considération les attaques d’autrui, il se fiche de ce que pensent les autres. Si vous êtes attaqué ou moqué, restez calme, maître de vos émotions, maître de votre langage corporel.

La flamme est énergique, flamboyante. En toute situation, apprenez à être quelqu’un d’attractif, intéressant. Ne parlez que pour dire des choses intéressantes, et laissez les autres briller à votre contact. En d’autres termes : Développer votre optimisme !

A noter : Fantôme et flamme sont indissociables. Répondez au positivisme par la chaleur (flamme) et au négativisme”par l’invisible” (fantôme).

Exercice N°3 : Calme + Cohérence + Engagement + Impact sensoriel

Il n’existe pas UN type charismatique. Apprenez à vous connaître, à vous tester. Et n’oubliez pas ces 4 piliers immuables au charisme : Calme, Cohérence, Engagement, Impact sensoriel.

Mentalistiquement,

SkyDream

Share:
Philippe Peytroux
Written by Philippe Peytroux
Passionné par la psychologie, l'influence et l'hypnose, je partage mes connaissances sur Influence-Hypnotique.fr. #Auteur du livre Mentalisme En Action #Blogueur et éternel #Optimiste