Mentalisme et séduction : la technique de la séduction invisible

Mentalisme et séduction : la technique de la séduction invisible

Vous êtes nouveau sur mentaseduction ou souhaitez en savoir davantage sur le mentalisme à l’usage de la séduction et dans votre quotidien ?

Cet article est fait pour vous !

Avant tout, j’aimerais vous partager ma citation préférée sur le thème de la séduction, signée Jules Barbey d’Aurevilly :

« La séduction suprême n’est pas d’exprimer ses sentiments. C’est de les faire soupçonner. »

Elle résume à elle-seule l’ensemble de cet article. C’est d’ailleurs dans cette optique que j’ai écrit mon livre « Mentalisme en Action », mon objectif avec cet ouvrage est d’amener le lecteur à développer son empathie, à communiquer efficacement, et à séduire dans les règles de l’art.

Les outils du mentalisme permettent d’accroître considérablement le charisme et de vaincre ses peurs (peur de l’approche en séduction, vaincre ses phobies etc…). Ce qui est très intéressant dans l’approche de la séduction par le mentalisme, c’est qu’il permet de créer une accroche inconsciente. Le mentalisme permet de révéler au grand jour ce qui se passe de manière inconsciente dans notre tête.

Un couple d'amoureux heureux

Ce qui nous intéresse, nous, c’est cette approche inconsciente… c’est à dire la séduction invisible.

Qu’est-ce que la « séduction invisible » ?

C’est une séduction subtile, elle utilise :

  • Le langage non-verbal : votre attitude, vos gestes…
  • Le langage para-verbal : le ton de votre voix, l’intonation, le rythme…
  • Le verbal : la répartie, utilisation de storytellings, les métaphores, humour…

Dans cet article, nous parlerons essentiellement de la séduction pour les hommes. Mesdames, je compte vous consacrer un article très bientôt, si vous le souhaitez, bien sûr ! (laissez un commentaire si ça vous intéresse) 🙂

Finalement, la séduction invisible ne donne pas la sensation à la femme que vous la séduisez. Et pourtant… ! Cet article n’est pas exhaustif mais vous explique 7 clefs primordiales qui vous permettront de créer la connexion avec la personne que vous souhaitez séduire.

Séduire c’est créer l’Attraction

L’attraction, c’est tout simplement l’attirance. Sans attirance, pas de désir, sans désir, pas de connexion, sans connexion, pas de séduction. Quand je parle d’attirance, je ne parle PAS d’attirance physique mais d’attraction spirituelle, celle qui crée une réaction positive dans l’esprit d’autrui, cette petite voix intérieure qui lui murmure : « Cet homme est spécial… J’apprécie sa compagnie, il a l’air de me comprendre, d’être comme moi. »

1ère clé : L’humour !

C’est très certainement le plus important pour créer le rapport. Dès le départ, l’humour permet de créer un lien avec l’autre. En situation de séduction, nous utiliserons surtout la taquinerie. C’est l’humour charmant ! Pour taquiner, il suffit d’utiliser la dérision et surtout… l’auto-dérision. En séduction, ne vous prenez jamais au sérieux. Si elle bafouille, si vous trébuchez, si elle a un rire spécial, taquinez-la dessus.

La taquinerie est bien entendu NON-AGRESSIVE. Tout le monde n’est d’ailleurs pas sensible à cela… même si je dois reconnaître que 80 % du temps, ça fonctionne. Il existe bien sûr d’autres clés, les voici.

2ème clé : Créer le rapport !

Le lien se crée lorsque l’on se sent bien avec l’autre. L’humour est une première étape. La seconde, comme j’en parle dans mon livre, ce sont les « Anecdotes, l’échange et l’intérêt ». Pour séduire une personne, il est important de réellement connaître ses passions, ses centres d’intérêt, ce qui l’anime. Pour intéresser quelqu’un, comme je vous l’avais dit dans mon article sur l’art de se faire des amis, c’est de parler de lui.

  • Commencez à trouver des sujets qui l’intéresse. Exemple : Soirées, goûts vestimentaires…
  • Amplifiez : entrez plus en profondeur dans le sujet de conversation.

Cette étape ne consiste pas à entamer une série de questions-réponses. ECOUTEZ ATTENTIVEMENT ses réponses. Cela vous permettra d’entrer dans de nouveaux cadres, c’est-à-dire trouver de nouveaux sujets de conversation.

Bien entendu, il se peut que certaines conversations ne mènent à rien, voilà qu’arrive le fameux blanc. Vous avez alors plusieurs possibilités pour vous en sortir :

  • Parlez de vous : «Personnellement, c’est la première fois que je viens ici, je m’attendais à (…) »
  • Changez de sujet : Se servir de l’environnement, du contexte, des précédents sujets qui ont animé le débat
  • Partez  pour mieux revenir : L’environnement est bien entendu à prendre en compte, si vous êtes à plusieurs, vous pouvez partir pour réengager la conversation plus tard.

3ème clé : Gérer les barrières !

Les femmes aiment tester les hommes. D’ailleurs, c’est une manière de sélectionner les hommes susceptibles de les séduire…  « On se connaît ? » ; « Tu es trop jeune pour moi… » etc. Comment réagir à ces questions-tests ?

  • Ne montrez JAMAIS que cela vous déstabilise.
  • Répondez de manière fun, retournez cela contre elle.
    -> « On se connaît ? » répondez « Bien sûr que non, je ne t’ai pas encore demandé ton prénom.»
    -> « Tu es trop jeune pour moi ! » rétorquez « Tu n’es pas si vieille que ça ! 30 ans ? »

Séduire c’est créer le confort. Vous avez pour le moment 3 clés, celles-ci vous permettent de créer l’intérêt. Après cela, l’objectif, c’est d’approfondir et de rendre le rapport confortable, agréable. Vous n’êtes plus l’inconnu, il ne faut pas pour autant cesser de créer l’attirance… Bien au contraire.

Une jeune femme pensive

4ème clé : L’art du détachement !

Être détaché permet tout simplement de donner l’image d’un homme sûr de lui. Cela pourrait être notre clé principale.

  • Travaillez votre non-verbal : Effectuez des gestes tranquilles, soyez détendus, sûr de vous. Ne donnez pas trop la sensation que votre « corps appartient à l’autre ». L’idée est simple : Ne vous tournez pas entièrement vers l’autre, synchronisez-vous à la posture de votre partenaire. Soyez « libre dans votre environnement », vous n’appartenez à personne.
  • L’attraction-répulsion : Plus communément appelé le « push-pull », cette stratégie consiste à donner de l’intérêt à l’autre puis à complètement cesser d’en donner ! Parlez aux gens, développez votre cercle social et revenez vers l’autre. Tout comme le langage verbal, votre attitude avec la femme que vous souhaitez séduire doit démontrer une certaine force tranquille.
  • Faites taire votre petite voix intérieure négative. Le principal souci en séduction provient des pensées négatives qui nous assaillent : « Elle ne veut pas de moi » ; « Elle me trouve lourd etc… » Faites-taire ces pensées, et agissez positivement.
  • Souriez ! Au lieu de vous poser des questions apprenez à être cool, zen, ouvert… C’est terriblement attirant, et cela rend le rapport très confortable.

5ème clé : Similitudes, oppositions et avenir…

Les similitudes permettent de créer l’attraction et le confort… Mais les oppositions aussi ! Les oppositions permettent de :

  • Démontrer une grande force de caractère.
  • Démontrer à la femme que vous êtes un homme qui saura s’opposer s’il le faut.
  • Taquiner !
    -> « Tu aimes la musique country ? Je te trouvais génial et là… Tout s’effondre ! (Ton humoristique) Explique-moi pourquoi ! »

Jouez également sur ces oppositions, et vous gagnerez le respect et l’intérêt de la femme. C’est une chose que j’ai voulu mettre en avant dans mon livre, c’est très important !  Tout comme le time distorsion, qui consiste à parler d’avenir… Les femmes aiment imaginer, ressentir, voir l’avenir («Tu aimes les sports extrêmes ? Super… On saute en parachute quand tu veux… »).

Créez des occasions, donnez la sensation que vous voulez envisager des choses dans l’avenir avec elle. «Je suis le champion aux jeux de société ! Comment ça, tu penses pouvoir me battre ? Rendez-vous mercredi prochain… ».

Vous pouvez rester fun, l’objectif est de suggérer l’avenir…  Séduire, c’est créer une tension sexuelle ! Bien entendu, le sexe joue un rôle dans le processus de séduction. Conclure en séduction, c’est nécessairement passer par le sexe.

Pour ce jeune couple, la séduction opère.

6ème clé : le contact physique

Ce contact physique (que l’on appelle kinos) doit être instauré tôt dans une relation, il a un vrai impact sur l’inconscient. Lorsque vous taquinez, vous (devez) pouvez toucher la personne. Plus le rapport se fait, plus vous constaterez un rapprochement physique. Nous ne parlons donc pas purement de sexe, mais cela aide grandement à être intime avec la personne. De nombreux articles sur le net traitent des «kinos en séduction ».

7ème clé : l’intimité

Lorsque vous vous retrouvez seul avec la personne, le sexe n’est plus vraiment une hypothèse. C’est (si vous avez bien entendu suivi le processus de séduction) une évidence. Il peut en revanche exister des résistances, mais vous avez réussi à créer assez d’attraction et à installer une relation de confort.

Ces 7 clés permettent de séduire, avez-vous pour autant été obliger d’utiliser une séduction explicite ? Non. Tout est passé par l’attitude, une approche empathique et intelligente.

Amis séducteurs, vous utilisez peut-être d’autres clés pour séduire. Quelle est votre technique de séduction implicite préférée ? Laquelle est celle qui marche le mieux ? Et vous mesdemoiselles, souhaitez-vous un article dédié ?

Philippe Peytroux

Passionné par la psychologie, l'influence et l'hypnose, je partage mes connaissances sur Influence-Hypnotique.fr. #Auteur du livre Mentalisme En Action #Blogueur et éternel #Optimiste

Cet article a 18 commentaires

  1. Super article ! J’aimerai savoir, c’est mauvais de séduire explicitement? Je veux dire par là, dire à la fille qu’elle nous plaît ou autres. Et si c’est mauvais, pourquoi?

    1. Philippe Peytroux

      Salut Harry,

      C’est mauvais parce que ce qui fait le charme de la séduction, c’est justement ce rapport ambigu qui coexiste entre deux personnes :

      “Que cherche-t-il/elle ? Est-ce qu’il/elle veut me séduire ?” La “cible” cherchera à envoyer des signaux plus ou moins implicites afin que l’on y réponde.

      Y répondre partiellement crée une tension encore plus forte !

      Et cette électricité dans l’air, chargée en émotion, est bien plus excitante, intrigante, qu’une confession du genre : “Je suis fou de toi !”

      À partir du moment où ces mots sont prononcés, le soufflet retombe, le charme s’essouffle. Le jeu est terminé.

      La séduction est dans les airs, elle est impalpable, mais pourtant, elle existe.

      1. Ahah, je te remercie beaucoup ! Depuis le temps que je cherchais une réponse à cette question !
        ps : J’adore ta façon ta manière de manier la plume.

  2. test commentaire tout va bien allo lol ééé

  3. salut, moi ca m interresse l article pour la seduction au feminin… Merci a +

  4. Un article pour les femmes serait effectivement très interessant je pense! 🙂

  5. L’article pour les femmes c’est pas de refus 🙂 (j’ai des majuscules à chaque début de mot, j’espère que ça disparaîtra avec la publi )

    1. Philippe Peytroux

      Salut Neilah, en effet, c’est disparu ! 🙂 Au plaisir… Avec un nouvel article !

  6. Je ne suis absolument pas d’accord avec vos techniques de séduction. Je suis une belle femme bien dans ma peau et je n’aime pas me faire ‘taquiner’, je trouve cela immature et inutile. De plus, pourquoi répondre de façon insultante et bête en appelant cela de l’humour (“30 ans?” etc)…. moi, cette attitude me ferait fuir en courant!! De plus qu’une personne qui ne m’accorde pas d’intérêt tout de suite après m’en avoir accordé (push-pull_ me rebute au plus haut point. Au lieu de jouer à ces jeux et mind games, pourquoi ne pas être simplement honnête et avouer à la personne qu’elle vous plaît? Beaucoup moins de temps perdu….

    1. Philippe Peytroux

      Bonsoir Bernie. Il est génial de se rendre compte qu’il existe des femmes comme vous, alors. Cependant, j’ai peine à croire qu’un homme avouant immédiatement son attirance puisse séduire la femme qui lui plaît. La séduction est un jeu basé sur l’ambiguïté des sentiments : “Est-il/elle intéressé(e) par moi ?” “Comment le/lui faire comprendre que je suis attiré(e) ?” L’attraction naît de ce jeu du chat et de la souris.

      Les taquineries n’ont rien d’insultantes, c’est juste une manière d’équilibrer le rapport, l’homme doit faire ressentir à une femme qu’elle n’est pas inatteignable. L’humour et la taquinerie sont de proches cousins, si je puis dire, tout le monde n’apprécie pas de se faire taquiner, j’entends bien, c’est uniquement un outil, qui fonctionne que s’il est dosé, tout comme l’humour d’ailleurs.

      Inutile et immature, je ne suis pas certain, je connais des femmes, de 20 à 80 ans, qui apprécient les taquineries. Pour ma part, j’ai toujours utilisé cette stratégie, et cela fonctionne très très bien !

  7. bonjour bonjour
    jai beaucoup aimé ton article.mais jaimerais savoir comment fairecexactement pour seduire une amie

  8. Bonjour

    Je suis une femme de 38 ans, donc pas “née de la dernière pluie” en principe en matière de séduction, mais je tiens à réagir car si je suis sur ce site, c’est parce que je cherche à comprendre ce qu’il m’arrive aujourd’hui! Et en vous lisant, j’ai (presque) ma réponse….
    J’ai rencontré il y a quelques mois sur Meetic un homme qui au premier abord ne m’attirait pas spécialement et le fait est qu’il a très vite et très facilement su totalement inverser le rapport de force entre nous en se comportant avec moi exactement comme vous le décrivez!!!

    Il s’intéresse beaucoup à moi et à ce que je fais, me taquine sans cesse, m’invite sans arrêt à sortir et me traite alors de telle façon que je me sens merveilleusement bien avec lui, tout en me contredisant souvent ou se montrant relativement familier et autoritaire dans nos rapports (j’ai parfois l’impression lorsque nous sortons que nous sommes en couple, si c’est pas du confort ça!!); Puis parfois, il ne me donne plus de nouvelles pendant plusieurs jours (et comme je suis pas du genre à courir derrière un mec, je prends totalement sur moi, je ne le contacte pas non plus mais je ne pense plus qu’à lui !!!)
    Nos rencontres se passent à présent dans un climat de tension sexuelle d’autant plus subtile que les “kino”, initiés par lui (je découvre le concept!) n’arrivent que dans les lieux publics et disparaissent dès que nous sommes en tête à tête et que cela pourrait dégénérer.
    Car en effet et c’est le seul point qui diffère de votre description, depuis le début et alors que j’avais seulement dîné avec lui une fois, il m’a dit vouloir avoir des rapports amicaux avec moi car il ne souhaitait pas de relation exclusive pour le moment (jamais un homme “supposé être en train de me “draquer” ne m’avait encore dit cela de toute ma vie mais bon, admettons!!!).
    Le problème, c’est que des amis masculins, j’en ai beaucoup et qu’aucun d’entres eux ne se comporte avec moi comme celui-ci. Malgré ce qu’il dit, il cherche clairement à me séduire et la lecture de votre article me le confirme!
    Au final, je me retrouve d’ailleurs à penser sans cesse à cet homme qui à la base ne me plaisait pas plus que ça, incapable de faire d’autres rencontres puisque je le vois tout le temps, alors que je suis objectivement célibataire, me demandant ce qu’il attend, s’il attend quelque chose d’ailleurs, s’il ne joue tout simplement pas un jeu de sadique et avec combien d’autres nanas il joue ce jeu en même temps, quel en est exactement le but (si c’est le sexe, il est vraiment pas pressé ou il a un problème, ou s’il veut me séduire juste pour la gloire….), bref, il me rend dingue !!!

    La séduction “invisible ” (ici “dissimulée”, je dirais plutôt..), l’attraction réelle, le confort, les similitudes et les oppositions, le détachement, la tension sexuelle par les allusions et les kino…. tout y est sauf qu’il ne prend aucune initiative pour concrétiser! Par contre, il crée toutes les conditions pour que je craque et finisse par faire le premier pas ce qui a failli arriver (J’en avais très envie et j’avais la certitude qu’il ne me repousserait pas, malgré ses prétendues intentions amicales….Je suis pas passée à l’acte parce que j’avais la sensation justement d’être manipulée. Pour être claire, je me suis dis qu’il allait coucher avec moi, puis qu’il me dirait ensuite que c’était moi qui avait voulu et donc….

    Tout ça pour confirmer finalement que votre méthode marche, si toutefois l’objet de la méthode ne s’en aperçoit pas…. :-)). En fait si, ça marche même si elle s’en aperçoit d’ailleurs, car s’il avait tenté quelque chose, je ne pense pas que je l’aurais repoussé 🙁
    Mais bon, me laisser l’initiative après m’avoir dit “restons amis”, faut quand même pas exagérer!

    Dans mon cas à moi; il y a trop d’ambiguïté et du coup, la manipulation, nécessaire et positive quand il s’agit de séduire qui vous plait, devient ici un peu malsaine. Pourquoi utiliser tous ces codes de séduction et afficher parallèlement des intentions justes amicales? Je profite donc de cette intervention pour vous demander si vous avez un avis sur mon cas particulier (j’hésite en effet à continuer à le voir car si c’est un jeu, il me semble évident à présent que je vais perdre …
    Or je n’aime pas perdre :-))

    Ainsi je vous confirme messieurs, que le mentalisme en action, ça fonctionne. Certes, il y a quand même des pré-requis! Cet homme a tout ce qu’il faut pour me plaire intellectuellement (humour, intelligence, finesse, autodérision…), mais c’est vrai! je ne l’aurais même pas remarqué si il ne m’y avait forcée en utilisant toutes ces techniques d’accroches. Je le reconnais volontiers!
    Maintenant si vous utilisez ces méthodes, faites le pour de bonnes raisons, pas juste pour le plaisir de rendre quelqu’un complètement dingue! Merci d’avance…

    1. Philippe Peytroux

      Merci pour ce retour, Rose. En effet, chacun est responsable de ses agissements. Certains utiliseront la séduction invisible à des fins plus ou moins discutables. J’espère sincèrement insuffler une énergie et des valeurs positives dans mes écrits, comme dans mon ouvrage.

      Merci encore et à bientôt,

      Philippe

  9. Oui un article de séduction feminin serai génial non ?

    1. Philippe Peytroux

      On va y réfléchir sérieusement Lola, promis 🙂

  10. j’adore votre article il est vraiment interresant ,
    j’attend avec impatience celui des femmes

    1. Philippe Peytroux

      Merci karen ! Il arrive à grands pas 🙂

  11. Bonsoir,
    une réaction générale, et une autre en particulier pour Lola.
    Pour ma part, je pense que la séduction implicite peut se mêler à une clarification du cadre général ou même des attentes. Si on appelle “charme”, l’attitude que vous décrivez, cela n’empêche nullement de disséminer des informations sur ses propres attentes, possibilités ou orientations : libre ou pas, en recherche de plaisir ou de rencontre, etc. La difficulté qui existe avec ce genre d’approche, est qu’en fait, l’entreprenant, qui est ici un homme, se cache lui-même derrière la séduction invisible. Il parle peu de lui et reste flou, ce qui est en fait peu propice à la vraie rencontre entre personnes conscientes, sincères et généreuses l’une pour l’autre.
    Du coup, pour Lola, le point clef, est que cet homme est peut-être juste en train de se prouver qu’il peut “fixer” une femme sur lui, ou juste en train de se cacher lui-même. Je vous propose juste d’imaginer qu’il est lui-même peut-être prisonnier de sa méthode, comme tant d’hommes fragiles ou peu sûrs qui se blindent en devant des techniciens du charme, loin du grand art de la vie.
    Il y a une question de conduite morale, et donc d’éthique du comportement derrière tout cela. Je suis depuis quelques années en pleine expansion érotique et j’ai la chance d’avoir des partenaires exceptionnelles et de qualités, qui se connaissent entre elles. Autrement dit, je suis polyamoureux et libertin, ce qui n’est pas la même chose. J’en parle car en fait, à chaque rencontre, je donne le cadre à un moment ou à un autre, en tout cas j’explique qui je suis, et les femmes qui m’abordent ou que je découvre me sont très reconnaissantes de leur dire LA VERITE sur ma personne, certes pas sur la relation que j’ai avec elle, car c’est le mystère mutuel qui fait qu’on ne sait jamais ce qui peut arriver. Du coup, je trouve que la séduction invisible n’a de sens que si la sincérité et la générosité sont à l’oeuvre. Et c’est cela qui fait question dans le cas raconté, mais aussi, dans tous les conseils qu’on trouve ici ou là. J’aimerais que Philippe puisse aussi réagir. Pour finir, j’ai croisé assez de femme se sentant “arnaquée” par la plupart des types se croyant plus malins qu’elles, et je peux assurer qu’elles mériteraient mieux que de se faire juste séduire et après, un peu délaissées car une proie capturée n’est plus à chasser… Alors qu’une relation, cela se créé, développe, et transforme… en amitié, en amanterie, en amour, en alliance, en complicité… Plutôt que de bruler la terre promise et de ne laisser que l’après-déluge désillusionné derrière soi !

Laisser un commentaire

Fermer le menu