4 techniques pour arrêter d’absorber les émotions des autres

Par Philippe

(Retranscription de la vidéo : comment arrêter d’absorber les émotions des autres : pour empathe et hypersensible)

Salut ! J’espère que tu vas bien ?

Aujourd’hui, on va parler d’un sujet qui va sûrement intéresser les empathes et les hypersensibles.

Définition d’empathe

Je rappelle rapidement que les personnes empathes, ce sont les personnes qui arrivent à ressentir et à vivre les émotions des gens.

Ils comprennent et ils vivent les émotions d’autrui.

Donc ce sont des personnes qui vont être très sensibles dans leur communication.

Ils sont capables de comprendre ce que vit l’autre.

Ils savent poser des mots dessus.

Mais le problème, c’est qu’ils ressentent également ce que vit l’autre.

Quelle est la différence entre empathe et hypersensible ?

L’hypersensible, c’est la personne qui va être empathe, mais qui va être sensible en règle générale.

C’est à dire que quand il arrive dans un environnement où il y a beaucoup de bruit, il va être très sensible à ça.

Si, par exemple, il arrive dans un endroit où il y a de la lumière très vive, il va ressentir aussi énormément cette lumière vive et va être très sensible à ça.

Donc, en gros, l’empathe, c’est la personne qui va être capable de vivre, de comprendre les émotions d’autrui, (donc, dans la communication).

L’hypersensible, c’est quelqu’un qui est sensible en règle générale, et AUSSI en communication.

Donc il comprend les émotions d’autrui. Mais il est aussi sensible à l’environnement, en règle générale.

Mais aujourd’hui, j’aimerais te parler justement d’une vidéo qui va intéresser les deux.

Les empathes et les hypersensibles.

C’est tout simplement :

Comment arrêter d’absorber les émotions des autres ? La première technique : étiqueter l’émotion.

La première chose que tu peux faire, c’est tout simplement d’étiqueter l’émotion en question.

Imaginons que tu arrives quelque part

et tu vois ton ami Bob qui pleure…

Tout de suite, l’empathe, l’hypersensible va ressentir cette émotion.

C’est à dire que, tout de suite, il va savoir que Bob va mal et il va ressentir cette émotion.

La première chose que tu dois faire, c’est tout simplement de savoir : est ce que cette émotion, c’est la mienne ?

Ou est ce que c’est celle de Bob, Patricia, Barbara ?

C’est la première chose à faire.

À partir de là, ça te permet de prendre de la distance par rapport à ça.

Si ce n’est pas mon émotion, je ne dois pas la ressentir.

Je dois la comprendre.

Peut être que je vais pouvoir aider Bob ?

Ou peut être pas… (Comme on le verra juste après.)

Mais la première chose que tu dois faire, c’est tout simplement de savoir est ce que cette émotion t’appartient ou pas ?

Le simple fait de rationaliser, de te dire, de te poser cette question très simple, ça te permet de prendre de la distance. Évidemment, ça demande de l’entraînement !

Mais quand tu arrives quelque part, que tu vois quelqu’un dans une émotion…

“Est ce qu’elle m’appartient, cette émotion ? Ou est ce qu’elle appartient à la personne en face ?”

Donc, “étiquette” cette émotion.

Donc, je t’ai fait… Regarde ce magnifique schéma !

Comment arrêter d'absorber les émotions

  • L’émotion, elle est à toi / elle est à moi…
  • Quel comportement j’ai ?

A partir de là, je vois Bob qui va mal et je sais que cette émotion appartient à Bob.

Est ce que j’ai la capacité, moi, en tant que tel, d’aider Bob ?

Est ce que j’ai la force mentale pour ça ?

Oui ou non ? On va voir que c’est directement lié à la deuxième technique.

Est ce que je peux aider Bob ?

Si c’est une émotion qui m’appartient, que dois-je faire justement pour changer cette émotion et aller vers quelque chose de plus positif ?

En bref, la question que tu dois te poser : est-ce que je peux aider la personne en face de moi, sachant que cette émotion lui appartient ? Et comment je dois m’aider, moi, si cette émotion m’appartient ?

À partir du moment où on sait que cette émotion appartient à Bob, voilà ce que tu dois faire.

Technique N°2 pour arrêter d’absorber les émotions des autres : poser des limites

C’est la deuxième étape ou le deuxième moyen (qui rejoint l’idée numéro 1), c’est de poser des limites.

Bob arrive vers moi et me dit :

“Oh là là, c’est terrible. Il y a une Jessica qui m’a quitté. Je ne sais pas quoi faire… Est ce que tu peux m’aider ?”

OK.

  • Est ce que j’ai le temps pour aider Bob ?
  • Est ce que j’ai l’énergie pour ça ?

Là, la question se pose, c’est : est-ce que ça va drainer énormément mon énergie ? Sachant qu’une personne empathe, une personne hypersensible, a une particularité, c’est tout simplement que c’est une éponge émotionnelle, c’est à dire qu’elle ressent les émotions d’autrui constamment.

Comment arrêter d'absorber les émotions

  • Donc, est ce que tu as l’énergie nécessaire pour aider ce fameux Bob ?
  • Oui ou non ? Quel temps ça va me prendre ?
  • Est-ce que j’ai du temps pour ça ?
  • Oui ou non ?

Donc, la question qui est liée au temps et à l’énergie, c’est vraiment lié à ton épuisement émotionnel, ton niveau d’épuisement émotionnel.

Est ce que tu es capable, toi, en tant que tel, à l’instant T, d’aider Bob ?

Oui ou non, le temps et l’énergie.

Mais une troisième chose qui est très importante, c’est que… Imaginons que notre

fameux Bob nous dise :

“Bon, voilà, je t’explique ce qui s’est passé, c’est que j’ai trompé notre fameuse Jessica.”

Est ce que là, tu te dis “je vais aider Bob” ?

Est ce que ça fait partie de mes valeurs d’aider quelqu’un qui a trompé sa femme ?

Là, tu dois interroger tes valeurs ou tes contre-valeurs.

Par exemple, en valeur, tu peux avoir l’authenticité et tu considères que, justement, la tromperie, c’est un manque d’authenticité.

Et du coup, ça bafouerait tout simplement tes valeurs d’aider ce fameux Bob, qui a trompé cette Jessica.

Les contre-valeurs, c’est tout ce que tu veux éviter, tout ce que tu rejettes.

Tout ce que tu considères de malsain, de néfaste pour toi.

Pose-toi donc cette simple question : est-ce que le fait d’aider Bob va jouer sur mes valeurs ou sur mes contre valeurs ?

À partir du moment où, justement, tu as posé ces limites, tu peux avoir ces trois arguments.

“Je suis désolé, Bob, je n’ai pas le temps de t’aider.”

Ou alors : “Je n’ai pas l’énergie pour ça.”

Ou alors : “Je pense que ça bafoue certaines de mes valeurs, donc je ne pense pas que je vais pouvoir t’aider sur ce coup.”

On parle vraiment, finalement, D’AFFIRMATION DE SOI.

De réussir à imposer son point de vue.

Mais du coup, tu as vraiment des arguments rationnels qui sont liés au temps, à l’énergie et aux valeurs / contre valeurs.

Donc, ça te permet vraiment de clarifier la situation et de t’affirmer face à l’autre avec des arguments.

Une autre stratégie, qui est quand même différente de ce que tu as vu jusqu’à présent.

(Donc, TAC, c’est différent…)

Quand on est empathe ou hypersensible, notre problème, c’est qu’on veut aider au delà.

On a le fameux syndrome du sauveur, souvent.

C’est à dire : “je vais vouloir aider davantage davantage.

Je vais vraiment me plonger dans cette émotion et vouloir aider l’autre comme si j’étais l’autre.”

Technique N°3 pour arrêter d’absorber les émotions des autres : clarifier les attentes

comment arrêter d'absorber les émotions

Donc, ce qui est très important, c’est tout simplement de “clarifier les attentes” de Bob.

Imaginons qu’il ne bafoue pas tes valeurs et que les limites ne sont pas dépassées…

À ce moment là, tu dois tout simplement lui demander :

Qu’est ce qu’il attend de toi ?

“Dis moi, Bob, alors qu’est- ce que tu attends de moi ?”

“Qu’est ce que je peux faire pour toi ? Comment je peux t’aider ?”

Et à partir de là, tu dois savoir OUI ou NON : est-ce que tu peux aider ce Bob ?

Il est très important de prononcer le mot “oui” ou le mot “non”.

Je peux aider, je ne peux pas t’aider…

Le fait de clarifier, ça te permet tout simplement de savoir : qu’est-ce que tu dois faire face à la situation ?

Et de ne pas donner trop d’énergie et de temps à cette situation.

Et pour le coup, c’est Bob qui décide quel est ton rôle que tu dois avoir dans cette situation.

Mais c’est toi qui décide au final, si oui ou non, tu vas pouvoir aider ce fameux Bob.

Et donc, pour justifier de ton “oui” ou de ton “non” :

  • Est ce que ça va me prendre du temps ?
  • Est ce que ça va me prendre trop d’énergie ?

Le fait de clarifier la situation, ça te permet de pas trop étendre ton rôle et d’impliquer trop d’émotion dans l’action…

Technique N°4 arrêter d’absorber les émotions des autres : se recentrer sur le présent.

Il y a un truc particulier avec les personnes empathes et hypersensibles :  c’est tout simplement qu’ils passent énormément de temps “dans leur tête”.

C’est à dire que quand ils perçoivent une émotion chez l’autre, eh bien tout de suite, ça va être un tourbillon émotionnel, c’est à dire qu’ils vont commencer à beaucoup cogiter.

Ça va beaucoup fumer là haut et du coup, ça va vraiment créer un problème.

C’est qu’ils vont être distancés et dissociés de l’instant présent. Et c’est très important de se reconnecter au moment présent, justement pour ne pas être accaparé par ses émotions, c’est à dire de ressentir les émotions à 200%.

Donc, la stratégie est simple, c’est tout simplement de te concentrer (donc ça, c’est ton cerveau) de te concentrer sur ta respiration.

Prends le temps de respirer, inspire, expire.

Arrêter d'absorber les émotions

Ensuite, sur ton environnement : qu’est ce qui se passe autour de moi ?

Sur quoi je peux me concentrer dans l’instant présent ?

Pour justement me reconnecter ici et maintenant.

  • Tu peux tout simplement prendre une posture particulière…
  • Prendre conscience des pieds dans le sol, ancrés…
  • De la place de ton langage non verbal dans l’environnement, la place de l’autre.

Regarder par exemple un détail chez ton interlocuteur, vraiment te concentrer sur l’autre.

Donc ça, c’est un bon moyen de te reconnecter dans l’ici et maintenant, et ne plus être dans ta tête, à avoir des émotions et d’être ultra connectés à son esprit…

Et enfin, prendre conscience de soi :

Où je suis dans l’instant avec qui je me trouve, à quel endroit ?

Qu’est- ce que je fais ? Comment je me sens ?

Et ensuite de prendre conscience de l’autre…

  • Qui est-ce ? Qu’est ce qu’il ressent ?
  • Qu’est ce qui me démontre ?
  • Quelle est son identité et depuis combien de temps je le connais ?

Bref, de vraiment prendre conscience de soi et enfin de l’autre.

Donc, ces quatre stratégies te permettent tout simplement de ne plus être trop absorbé par les émotions d’autrui.

C’est tout simplement réussir à se reconnecter à soi, à s’affirmer en tant que tel et ne plus avoir la sensation d’être l’autre.

C’est vraiment le problème des personnes hypersensibles et empathes, c’est qu’ils peuvent avoir l’impression de complètement être déconnecté de qui ils sont.

Ils sont tellement concentrés sur l’environnement extérieur, sur les besoins des autres que du coup, ils s’oublient dans la bataille et ils ne savent plus vraiment qui ils sont…

Ça crée quoi ?
Ça génère quoi ?

De l’épuisement mental, émotionnel et parfois même de la colère…

Parce qu’on va finir par croire que c’est à cause de l’environnement qu’on est dans cette situation. On va finir par être irrité par les gens.

Être stressé, être triste et être dans la colère !

Passif, passif-agressif…

Et sache que je propose des coachings qui pourront t’aider pour gérer tes émotions, améliorer ton estime, t’affirmer ou avoir de meilleures relations avec autrui.

Clique sur le lien dans la description, je t’explique tout.

Résumons les 4 techniques pour arrêter d’absorber les émotions des autres…

  1. Etiqueter l’émotion : comprendre si elle m’appartient ou si c’est celle de mon interlocuteur.
  2. Poser des limites : je dois connaître mes valeurs pour ne pas qu’on “impose sa loi” dans mon territoire.
  3. Clarifier les attentes : je dois déterminer mon rôle et ne pas faire trop d’effort (sinon : épuisement émotionnel)
  4. Se recentrer sur le présent : je me recentre ce qui existe, pas sur mes émotions véhiculées par mes pensées.

Et toi… est-ce que arrêter d’absorber les émotions serait une bonne chose ? Dis-nous par commentaire…

Partager:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Lead Kit Social
Vous êtes nouveau ? Obtenez vos 7 livres sur l'intelligence sociale (gratuitement)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires :