Comment devenir optimiste sur commande (Retranscription texte)

Comment devenir optimiste sur commande (Retranscription texte)

Comment devenir optimiste. Aujourd’hui, je vais te raconter une anecdote très personnelle et peut-être que tu vas vouloir quitter cette chaîne.

Salut à tous, j’espère que vous allez bien. Aujourd’hui, j’aimerai t’expliquer comment devenir optimiste sur commande et pour ce faire, je vais te raconter une anecdote qui est très personnelle de ma vie privée.

Mon Histoire

Peut-être que ça va te choquer ou peut-être que ça va te faire rire, je n’en sais rien. Ce qu’il faut savoir, en fait, c’est que je suis quelqu’un de nature optimiste et je vois souvent la vie du bon coté et j’ai tendance à rigoler un petit peu de tout.

Et ce qui s’est passé c’est qu’il y a quelques années il faut savoir qu’en fait, ma maman souffrait de problème de respiration.

Elle avait besoin d’oxygène pour respirer, donc elle avait l’oxygène au niveau du nez comme ça et un jour pas comme un autre -il faut savoir que ma mère continuait quand même à fumer malgré qu’elle ait des problèmes de respiration- eh bien un jour pas comme un autre, j’ai vu quelque chose de dramatique c’est-à-dire que ma maman a faillit mourir brulée.

Oui, ce n’est pas drôle mais je vais t’expliquer exactement comment on peut être optimiste malgré cette scène. Ce qui s’est passé c’est que j’étais au téléphone avec mon ex à l’époque.

Tout à coup j’ai vu une sorte de lumière jaillir comme ça du salon, moi j’étais dans la chambre. Et tout à coup j’ai vu ma mère courir à toute vitesse et je voyais en fait, qu’elle commençait à prendre feu.

Une scène horrible, j’ai lâché le téléphone et il a explosé par terre et j’ai commencé à courir vers ma mère qui, bien évidemment, au lieu de baisser l’oxygène, l’a augmenté ce qui a fait que la flamme est devenue de plus en plus grande.

J’ai éteins l’oxygène, je suis allé dans la salle de bain, j’ai mouillé une serviette et je l’ai mise sur la tête de ma mère.

Ce qui s’est passé c’est que finalement, ma mère est passée à deux doigts de mourir brûlée, finalement même moi j’aurais pu mourir parce que concrètement, si ça avait continué à prendre feu, eh bien le fil aurait été jusqu’à la bonbonne -bonbonne qui faisait plusieurs dizaines de kilos- peut-être 60 kilos quoi. Eh bien je pense que le bâtiment aurait sauté, littéralement.

Ce qui s’est passé c’est qu’au lieu de voir le mauvais coté des choses à me dire que ma mère est passée près de la mort, eh bien j’ai décidé de voir les choses autrement, je l’ai fais naturellement finalement.

Quand les pompiers sont arrivés, ils m’ont demandé ce qui s’était passé, je leur ai dis :

“Ecoutez, j’ai vu une scène incroyable. J’étais tranquillement de la chambre et là j’ai vu une sorte de feu d’artifice dans le salon, je me suis demandé ce qui s’est passé quoi.”

Et je leur ai dis :

“Ecoutez c’est la première fois, à mon avis, dans l’histoire de l’humanité qu’un fils éteint sa mère, c’est quand même un truc de fou !”

C’est-à-dire que j’ai éteins ma mère avec une serviette, un truc de malade. Et donc je l’ai vu courir à toute vitesse les cheveux explosés en train de prendre feu avec son oxygène en train de crier “Aaaaah ! Ahhh”

C’est ce qui s’est passé.

Donc là, les pompiers se sont mis à rigoler et en gros, je leur ai expliquée la scène d’une manière en fait, drôle, c’est-à-dire que finalement, quand tu regardes il y a un coté folklorique, regardes un petit peu la scène d’un point de vue d’une caméra et tu peux dire que franchement ça peut être une scène de cartoon quoi.

Tu es tranquillement dans ta chambre, tu vois une grosse lumière comme ça d’un coup, et tu vois ta mère en train de courir avec son petit truc d’oxygène qui prend feu. Il y a un coté très humoristique.

C’est qu’il faut savoir c’est que ma mère une fois que c’était passé, elle avait les cheveux explosés, donc bon, elle avait des brulures de là jusqu’à là et dans le cou, mais elle avait une tête méconnaissable.

C’est-à-dire que là c’était comme si elle sortait du charbon quoi. Et du coup, j’ai fait rire les pompiers en leur expliquant la scène d’une manière marrante, en leur expliquant que : écoutez ma mère a pris feu et j’ai l’impression que c’était un feu d’artifice dans le salon. Et du coup, en descendant, j’ai même dit à ma mère

“Ecoute, ne met pas le feu à l’hôpital parce que ça va être le bordel là, c’est bon, tu a assez foutu le bordel comme ça !

Et pendant plusieurs mois je l’ai appelé la pyromane et j’en ai beaucoup rigolé avec elle. Et quand j’explique cette anecdote à mes amis, ils en rigolent, tu vois. Sachant que c’est une scène qui est quand même dramatique mais j’arrive à en faire de l’humour et en rigoler.

Et je pense que finalement les personnes optimistes, sont capables, même dans des instants comme ça qui sont un peu dramatique, de voir les bons cotés des choses et d’observer la chose avec du recul comme-ci tu avais une caméra quelque part et que tu visionnais la scène de loin.

Et en regardant ça, ça ressemble vraiment en faite à un cartoon tu vois. Ta mère en train de courir franchement avec du feu comme ça qui lui jaillit du nez, ça peut être drôle surtout qu’à la fin elle a les cheveux explosés c’est un peu comme le coyote quoi, tu vois, qui a le feu au cul.

Et donc j’ai réussi à faire rigoler les pompiers, ma mère du coup a rigolé également et je pense que les personnes optimistes sont capables même dans les instants les plus dramatiques de voir le bon coté des choses et surtout de prendre du recul énormément, de voir la scène de loin et de ne pas y mettre d’émotions négatives, de tirer l’avantage, tout ce qui est positif en faite de la scène.

Et donc ça c’est une des scènes les plus dramatiques que j’ai vécu forcément et en plus éteindre sa mère c’est rare, et du coup je continuais à raconter cette anecdote parce que ça me fait marrer en faite.

Au final, j’en ai tiré que du positif sachant qu’à la fin ça s’est bien passé, certes ma mère avait des plaies mais au final, il faut relativiser et voir le bon coté des choses. Je pense que c’est ça qui fait que je suis quelqu’un d’optimiste, c’est que je vois toujours le bon coté des choses et je tire toujours des avantages positifs en faite à la scène. Donc voilà ce que je pouvais dire en faite sur le fait d’être optimiste sur commande.

Comment devenir optimiste

Première étape en fait, c’est de voir la scène de loin, observer la scène comme si tu es un spectateur, ne pas mettre de l’émotion négative juste observer et relativiser en se disant qu’au final, et bien il y a du positif.

Toujours tirer un bénéfice de la situation et là pour le coup ça fait une anecdote qui est assez marrante, ça peut choquer certaines personnes sachant que c’est un peu spécial mais voilà, j’espère que cette vidéo t’as plus. Si tu veux plusieurs anecdotes comme ça je pourrai en raconter parce que j’en ai encore sous le pied, comme on dit.

Merci à toi, on se retrouve très bientôt pour une prochaine vidéo salut !

Philippe Peytroux

Passionné par la psychologie, l'influence et l'hypnose, je partage mes connaissances sur Influence-Hypnotique.fr. #Auteur du livre Mentalisme En Action #Blogueur et éternel #Optimiste

Laisser un commentaire

Fermer le menu