Utiliser les fameux neurones miroirs pour booster votre empathie

Salut à tous, je suis heureux de vous retrouver pour cette nouvelle année ! Tous mes vœux de bonheur et bonne santé !

J’aimerais que nous démarrions 2014 avec un sujet passionnant : Lempathie et les neurones miroirs.

La découverte des neurones miroirs a été établie par Giacomo Rizzolatti (1990) et son équipe de neuroscientifiques.
Ces neurones sont situés à l’avant du cerveau, dans le lobe frontal (il intervient essentiellement dans la planification, le langage et le mouvement volontaire).
Dans ce lobe frontal, il existe également des neurones appelés neurones de commande moteurs ordinaires, qui eux, ont été identifié il y a plus de 50 ans.
Ces neurones vont s’activer lorsqu’une personne accomplit une tâche spécifique. Si je tend mon bras et que je saisis un verre, un neurone moteur va s’activer.
Si je rapproche mon bras, un autre neurone moteur va alors s’activer, m’ordonnant d’amener cet objet. Ces neurones sont donc connu depuis longtemps.
Ce que Giacomo et son équipe ont découvert, c’est qu’une partie de ces neurones (20%) vont aussi s’activer si j’observe quelqu’un d’autre effectuer cette même action.
Ces neurones fonctionnent donc de la même manière si l’on effectue OU si l’on observe quelqu’un effectuer l’action :

Il s’agit donc de neurones miroirs !

Ce sont eux qui nous permettent d’imiter, d’adopter le point de vue d’autrui.

En quoi les neurones miroirs sont importants ?

Pour notre évolution, ces neurones sont primordiaux. Pour VOTRE évolution !
VOUS avez appris à vous servir d’outils en imitant, VOUS avez appris à parler en imitant.
L’être humain a appris à utiliser le feu en imitant.
D’un point de vue empathique, leur rôle est également essentiel.
Nous comprenons les émotions et les comportements d’autrui grâce à eux.
Nous “nous mettons à la place de” grâce à ces neurones miroirs.
En regardant un match de boxe, on peut par exemple ressentir une énorme empathie pour les sportifs,
un match de foot par exemple.
Les passionnés peuvent ressentir au plus profond d’eux-même la tristesse lors d’une défaite ou d’une joie immense lors d’une victoire.

Voilà pourquoi les émotions sont contagieuses !

Nous ne sommes jamais spectateurs, finalement. Nous (ré)agissons lorsque autrui (ré)agit !
Roots_of_Empathy1

Que peut-on tirer de ces neurones miroirs ?

N’oubliez jamais l’existence de ces neurones lorsque vous interagissez avec quelqu’un.

A mon sens :

– Il est dans notre devoir de développer une attitude positive, car de notre humeur dépend celle des autres.

– Il faut s’efforcer de se mettre à la place d’autrui, à développer son sens de l’empathie (et donc d’utiliser ses neurones miroirs)

– Il ne faut jamais oublier que le meilleur apprentissage, c’est les autres.

“Empathie et neurones miroirs”…

Avez-vous des exemples/suggestions sur la puissance que peut avoir ces neurones dans notre vie ?

A très bientôt.

Philippe Peytroux
Written by Philippe Peytroux
Passionné par la psychologie, l'influence et l'hypnose, je partage mes connaissances sur Influence-Hypnotique.fr. #Auteur du livre Mentalisme En Action #Blogueur et éternel #Optimiste