Nouveau ? Obtenez vos 7 livres sur l'intelligence sociale (gratuitement)

Comment être populaire – la méthode Squeezie en 3 secrets

Par Philippe

Squeezie est le Youtuber français N°1, avec plus de 14 millions d’abonnés. Le but de cette vidéo, c’est d’essayer de comprendre quels sont les mécanismes qui font que Squeezie est populaire.

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’il n’était pas numéro 1 il y a quelques années… Il est passé devant pleins de Youtubers pour devenir N°1.

Notamment Cyprien et Norman… Et j’aimerais qu’on comprenne quels sont les mécanismes derrière tout ça.

Comprendre comment fonctionne la popularité, et comment tu vas pouvoir utiliser, justement, ces mécanismes là, pour être plus populaire.

Imaginons que tu arrives dans une soirée et que tu veux te faire des amis, comment tu vas pouvoir faire pour que ces gens soient attirés par toi, de manière naturelle.

Ce qui est intéressant d’analyser, c’est que Squeezie, tout de suite, quand tu regardes une vidéo, tu te dis : Ok, ce mec a l’air super sympa !

Et j’aimerais qu’on comprenne justement quels sont les principes psychologiques derrière ça… Comment faire en sorte que toi, tu puisses être plus populaire au quotidien.

Comment être populaire – Définition de la popularité

Déjà, la première chose à comprendre, c’est la notion de popularité…

Dès 3 ans, tu peux être populaire. (Je te jure…) Quand tu arrives dans une cours d’école et que tu ne veux pas partager ton cookie : tu n’es pas populaire.

  • C’est ce qu’on appelle la sympathie.

Timothé, je t’ai dis quoi ? Tu partages ton cookie avec les copains !

Nooooon, j’ai pas envie !!! (Ouiin)

Donc là, Timothé ne va pas du tout être populaire.

Et ce qui se passe, c’est que à l’adolescence, il y a un deuxième type de popularité qui va se mettre en place.

  • C’est ce qu’on appelle le statut.

Pendant l’adolescence, l’enfant va rejeter l’autorité des parents, et du coup, il va vouloir se reconstruire une identité. Vouloir faire en sorte d’appartenir à un groupe social qui lui ressemble, et avoir des normes.

Et le truc qui se passe, c’est qu’à partir de l’adolescence (même un petit peu avant), il y a une notion de hiérarchie qui se met en place et l’objectif de l’enfant qui veut devenir populaire, c’est de grimper dans la hiérarchie et d’être connu, d’être le leader du groupe… et donc : être populaire.

Et les gens qui vont le regarder vont se dire : Moi aussi je veux être comme lui, je veux avoir la même autorité, je veux être cool, avoir des ressources financières, etc etc…

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que le terme de popularité par statut va changer en fonction du type de population.

Une personne en Chine ne va pas avoir les mêmes critères pour être populaire qu’une personne en Occident.

  • En Occident, on va beaucoup jouer sur le rapport à l’argent. Certaines personnes vont intimider d’autres personnes pour justement gagner en popularité. Et on va surtout pas faire en sorte de se mêler avec les gens qui ne sont pas populaires.

Donc il y a aussi une notion de société. Et une manière de devenir populaire dans une situation, une population précise, ne sera pas la même, dans une autre population.

Ce qui est intéressant d’analyser, c’est que, Squeezie, du coup, a une notion de sympathie.

Il n’y a pas de hiérarchie sociale, avec Squeezie. Le but de ses vidéos, c’est de faire rire et c’est ce qui va rassembler les gens.

Juste-faire-rire.

On peut déjà souligner dans ses vidéos qu’il ne cherche pas du tout à enfoncer les gens.

Il y a peut être une vidéo ou deux, où justement, il va enfoncer un Youtuber mais bon… ils sont du même statut, donc pourquoi pas ? Mais en règle générale, il ne va pas chercher à défoncer les gens : tout le monde est sur le même pied d’égalité, et c’est ce qui le rend sympathique.

Donc la notion de hiérarchie n’existe pas avec Squeezie. (Extrait vidéo 2min33 – 3min26)

On y va tout de suite…

Comment être populaire

3 secrets psychologiques de Squeezie qui vous rendront populaire, c’est parti !

Comment être populaire : Secret N°1 – l’effet Pratfall

(Oh le con, je croyais qu’il avait dit : patte folle) Non, rien à voir, l’effet Pratfall a été décrit par Elliot Aronson en 1966.

L’idée, c’est qu’une personne qui commet des erreurs, paraît plus fiable et plus sympa. Voire même plus compétente.

Et ça, c’est ce qu’on peut voir dans toutes les vidéos de Squeezie, quasiment. C’est qu’il fait tout le temps des conneries, il fait tout le temps des erreurs.

Et quand tu vas sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter, tu vois de temps en temps que Squeezie est en tendances. Et c’est souvent pour des petites polémiques.

Genre une phrase qu’il a balancé dans une vidéo, tu vois, un truc à la con, qui est complètement sorti de son contexte. Et à chaque fois ce qu’on peut remarquer, c’est que les gens, en général, trouve Squeezie encore plus sympa. Il y a vraiment une grosse partie de la communauté qui va défendre Squeezie, pendant qu’une petite minorité va chercher à le défoncer.

Et donc, cet effet Pratfall est très puissant, à chaque fois que tu vas commettre une erreur MAIS que tu as une bonne réputation de base.

Comment devenir populaire comme Stephane Plaza
Stephane Plaza est un bon exemple de popularité qui commet pleins d’erreurs, ce qui le rend attachant.

Eh bien, du coup, ça va te rendre encore plus populaire, encore plus sympa.

Donc, c’est ça qui est important à souligner : c’est que les personnes populaires de base qui vont avoir l’effet Pratfall vont gagner en popularité.

Mais les personnes qui sont détestées de base vont voir leur popularité “défoncée”, et vont encore plus plonger dans les sondages.

Mais ce qui est intéressant à souligner avec l’effet Pratfall, c’est plutôt le côté humain.

Il y a des études effectuées sur des robots il y a peu de temps, qui démontre que des robots qui commettent des erreurs sociales (notamment les robots qui cherchent à communiquer avec les hommes) vont être perçus comme plus sympas, et vont toujours paraître compétents même s’ils commettent des erreurs.

C’est pour ça que les gens qui sont fans de Star Wars aiment bien R2D2 et C3PO (qui sont 2 robots) qui commettent des erreurs, qui ne font que des conneries. Mais qui sont toujours perçus comme compétents et sympathiques.

Donc je te laisse aussi des liens dans la description avec toutes les ressources scientifiques qui t’explique justement comment fonctionne l’effet Pratfall et notamment avec les robots.

Et on peut parler des robots mais aussi des êtres humains.

Si on prend l’exemple de Bill Clinton, qui est un ancien président américain, qui avait tout de même continué à être populaire malgré le fait qu’il ait trompé sa femme, parce qu’il avait un bon effet Pratfall.

C’est une personne qui était perçue comme compétente et sympa. Et l’effet Pratfall a fait justement en sorte qu’il ne perde pas en popularité, et que même ça joue dans l’augmentation de sa popularité.

Donc le conseil que je peux te donner par rapport à la popularité et l’effet Pratfall…

C’est de continuer à faire des conneries, à dire des conneries et ne pas chercher à être parfait tout le temps. Si tu fais ou dis de la merde, ce n’est pas grave ! Le plus important, finalement, c’est de faire une bonne première impression. J’ai déjà fait des vidéos sur le sujet et de continuer à communiquer de la bonne manière : de manière positive.

Et ça, on le verra dans le secret N°3…

Effet de simple exposition

Secret N°2 pour devenir populaire : l’effet de simple exposition

Bon, Squeezie est sur Youtube depuis des années, et ce qui est intéressant à analyser, c’est sa courbe de progression en terme d’abonnés…

Il a ce qu’on appelle une popularité horizontale.

On peut prendre l’exemple d’Emmanuel Macron. Quand on regarde au niveau des sondages, on voit qu’il n’y a pas grand chose avant 2018, mais ce qui est intéressant d’analyser, c’est que lui, sa courbe est verticale.

C’est à dire qu’il a une expansion, une progression qui est très rapide et qui retombe une fois qu’il est président.

Avec Squeezie, c’est complètement différent !

Quand tu regardes, depuis 2013 (même avant) on voit que ça augmente au fur et à mesure.

Et le biais de simple exposition, c’est un biais cognitif (donc un raccourci pris par le cerveau pour prendre des décisions ou pour juger les choses).

  • Effet de simple exposition : Se caractérise par le fait qu’on apprécie plus un objet ou une personne à force que l’on soit confronté à son image.

Je m’explique… Quand tu vas sur Youtube, dans les tendances, tu vois souvent Squeezie.

Et du coup, le simple fait que ça soit Squeezie qui soit souvent dans les tendances (et que ça se répète) : tu vas finir par apprécier Squeezie.

Parce que son image est tout le temps présente. Et du coup, ton cerveau va avoir tendance à percevoir ce stimulus (Squeezie) comme quelque chose de positif.

Et ça se passe, quand il y a les élections présidentielles, justement. C’est qu’on voit qu’il y a les candidats : on les voient énormément… et on a tendance à apprécier des candidats plutôt que d’autres.

Ce qu’il faut analyser aussi, c’est que pendant la présidentielle, les candidats les plus populaires sont ceux qui sont le plus passés aussi, à la télé.

Donc, il y a de fortes chances que tu sois apprécié fortement si ton image est constamment présente.

Il vaut mieux privilégier une popularité horizontale : c’est à dire sur le temps. Faire en sorte, par exemple, d’appeler les gens une fois par semaine.

C’est le truc tout con, plutôt que de les appeler je ne sais pas moi, 3 fois, 4 fois, 5 fois, 6 fois dans la même semaine.

Fais en sorte d’étaler tes appels et le fait de te présenter à la personne sur du long terme, plutôt que sur du court terme.

Et ça, ça va vraiment jouer sur le long terme, c’est l’objectif, de toute façon, de cette vidéo : c’est d’être populaire sur le long terme. Pas saouler les gens et finir par être perçu comme un stimulus négatif.

Et d’ailleurs, pour finir avec ce deuxième point, ce qu’on peut analyser avec Macron, c’est qu’actuellement (on est en période de coronavirus) et on voit que sa courbe de popularité remonté.

C’est assez intéressant à analyser : c’est à dire que comme on est dans une situation émotionnelle, sa courbe va augmenter.

Et je vais t’expliquer dans le troisième secret pourquoi, à mon avis, il y a cette courbe de popularité qui augmente.

Popularité connexion émotionnelle

Secret N°3 de la popularité : la connexion émotionnelle

Pour que les gens t’apprécie, il faut que tu partages des émotions avec eux. Et ça, c’est quelque chose qu’on voit beaucoup chez Squeezie : dans toutes ses miniatures, on peut voir qu’il y a une émotion particulière qui est mise en avant.

  • Tu as le malaise.
  • La peur.
  • L’amour.
  • La tristesse.

En fait, tu as une palette d’émotion qui est assez importante.

Et ce qui est intéressant, du coup, avec le président Macron, c’est qu’actuellement, on est dans une période où justement, on a besoin de se connecter émotionnellement avec les gens. Et du coup, on va avoir tendance à être plus empathique avec le président et de se dire :

“Ok, c’est une période compliquée… je suis en empathie, donc, je vais resserrer les liens avec lui.”

Et ce que fait Squeezie, c’est qu’il partage une palette d’émotions très importante.

Et le simple fait de partager plusieurs émotions, qu’elles soient positives ou négatives avec les gens, c’est ce qui va faire en sorte que justement, tu vas pouvoir te rapprocher de ces personnes. Et l’objectif de Squeezie quand il partage ses vidéos :

  • Ce n’est pas de faire rire. C’est qu’on rigole avec lui.
  • Ce n’est pas d’avoir peur. C’est d’avoir peur avec lui.

Et ça, c’est une notion qui est très importante. Il y a une grande différence entre vouloir faire rire et rire avec quelqu’un.

(Extrait : 8min42 – 9min58)

Quand tu rencontres quelqu’un :

  • N’ai pas peur de faire rire.
  • Mais aussi de raconter des histoires qui font peur.
  • De faire pleurer en raconter ta vie sur des choses précises, intimes.
  • Mais aussi pourquoi pas, de raconter une histoire où tu étais en plein malaise.

Genre une situation gênante, que tu vas pouvoir raconter à une personne que tu ne connais pas.

Et du coup, tu vas paraître beaucoup plus humain, beaucoup plus proche de ces personnes là.

Parce que, justement, tu partages toute une palette d’émotions.

Donc, à mon sens, c’est ça : les 3 secrets principaux de Squeezie pour être populaire.

Résumé :

  1. Déjà, il va partager une palette d’émotions assez intense.
  2. Il va s’exposer à nous sur du long terme.
  3. Et il va faire pleins de gaffes, mais ce n’est pas grave, parce qu’on va se sentir en connexion avec lui.

Parce qu’il paraît comme quelqu’un de compétent, sympa…

Et on ne va pas lui en vouloir de faire des conneries.

(Extrait vidéo : 10min38 – Fin)

Merci d’avoir lu cet article sur Squeezie et ses secrets psychologiques pour devenir populaire, on se retrouve bientôt…

 

Partager:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Lead Kit Social
Vous êtes nouveau ? Obtenez vos 5 livres sur l'intelligence sociale (gratuitement)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires :